.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mesure sociale au profit des populations pour l’année budgétaire 2013:Boni Yayi suspend la TVA sur le gaz domestique et les casques


Les travaux en commission sur le projet de budget exercice 2013 se sont poursuivis hier jeudi 29 novembre au palais des gouverneurs à Porto-Novo. En effet, après la phase de présentation des budgets sectoriels par les ministres et responsables des institutions de la République, la commission budgétaire s’est penchée sur les différents amendements à apporter au projet de budget par les députés. Ce fut également une occasion pour les élus de la nation d’apprécier certaines mesures sociales et options faites par le gouvernement dans ce budget. A la fin des travaux de la journée d’hier, le ministre des finances qui a suivi de bout en bout lesdits travaux en a fait un point à la presse.

                                                                                   Propos du ministre des finances Jonas Gbian

« Il y a eu beaucoup de mesures qui ont été appréciées par les députés. Au nombre de ces mesures, je dois d’abord dire qu’il y a la TVA sur le gaz domestique. Le gouvernement a trouvé qu’il n’est pas indiqué ; il n’est pas normal que les Béninois, pour se procurer du gaz, payent cher. Non seulement, le gaz est une nécessité mais en matière même de préservation de l’environnement, nous devons utiliser cette source d’énergie qui doit être à la portée de nos compatriotes. Le gouvernement a proposé dans la loi des finances une mesure qui permet d’acheter le gaz sans TVA. Donc la TVA ne sera plus perçue sur le gaz.

Cette mesure a été saluée par les députés. En dehors de ça, nous avons parlé des casques. Les casques que nous portons quand nous sommes sur les motos, les zémidjan. Le gouvernement a dit que, compte tenu de l’importance de ces casques pour la sécurité, il ne faut plus percevoir non seulement la TVA mais toutes taxes à l’entrée pour ces casques là. Les députés l’ont également saluée. En plus, au nombre des mesures, le gouvernement a suggéré qu’il y ait une taxe qui permet à l’ensemble des Béninois de contribuer au financement de la santé de tout le monde. Cela a été salué aussi par les députés.

Mais au nombre des autres mesures qui ont été prises et qu’on pourrait citer, je dois dire qu’au niveau de l’importation des intrants agricoles, des mesures existaient. La mesure a été reconduite, comme par exemple, tout ce qui concerne le matériel informatique. Tout ça a été reconduit. Mais nous sommes allés au-delà parce que nous nous sommes dits, il ne faut pas seulement exonérer le matériel informatique monté. Je crois qu’il faut également exonérer les pièces qui concourent à la fabrication, au montage de ces matériels de manière à ce que les investisseurs, des Béninois, nos compatriotes soient incités à faire du montage de ces matériels dans notre pays.

 Cette mesure a été également proposée dans la loi des finances. Nous avons également trouvé que les emballages posent problème dans notre pays. Beaucoup d’investisseurs viennent dans notre pays pour l’agroalimentaire. Mais, ils n’ont pas la possibilité d’avoir les emballages locaux. Il faut donc importer et importer tout le temps. Donc la loi des finances a prévu une mesure qui permet de promouvoir les entreprises qui fabriquent des emballages dans notre pays.

Et dans les discussions, nous sommes allés pour dire qu’il faut privilégier les emballages biodégradables qui ne vont pas donc s’accumuler comme nous en voyions des sacs en plastique et des sachets partout de manière à ce que ces emballages qui seront fabriqués dans notre pays permettent à toute la population non seulement de combler les besoins mais également de ne pas avoir des problèmes de santé par la suite. C’est autant de sujets sur lesquels, nous avons échangé avec les députés.

Propos recueillis pour l’Evénement Précis par Hugues Elphège Patinvoh

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *