.
.

Le triomphe de la vérité

.

Difficile insertion professionnelle de la jeunesse au Bénin:Guy Dossou Mitokpè et le RNJT déclarent la guerre au chômage des jeunes


Les membres du bureau exécutif du Réseau national des jeunes pour le travail (RNJT) étaient hier face aux hommes des médias au Codiam de Cotonou. Au menu de cette sortie médiatique, la situation de l’insertion professionnelle des jeunes au Bénin.

Le Réseau national des jeunes pour le travail (RNJT) s’insurge contre les chiffres avancés au sujet de l’emploi des jeunes au Bénin. « Nous voulons la vérité des chiffres sur le chômage des jeunes au Bénin », a ainsi martelé le président de ce creuset de promotion de l’emploi des jeunes Guy Dossou Mitopkè au cours de la sortie médiatique de son organisation hier. A en croire ses explications, le taux de chômage de 2% avancé par le document de politique nationale pour l’emploi est loin de refléter la réalité.

Car, fait-il observer, les enquêtes réalisées par la Banque africaine de Développement (BAD) font état d’un taux de chômage de 70% au Bénin. Cela est d’autant plus vrai à ses yeux que plus de 80.000 jeunes proviennent annuellement des universités publiques et privées, des centres et ateliers de formation professionnelle pour intégrer le marché de l’emploi qui ne parvient finalement à en absorber qu’en environ deux mille cinq cent (2.500). C’est pourquoi, interpelle-t-il le gouvernement béninois « le document de politique nationale de l’emploi ne satisfait pas à nos attentes. Désormais, nous réclamons la vérité des chiffres de la part des gouvernants ».

Le constat du sous-emploi des jeunes est d’autant plus amer et révoltant que, selon les propos du leader du RNJT, « au moins 29 structures étatiques sont consacrées à la question de l’emploi des jeunes au Bénin tandis qu’au moins sept (07) ministères se consacrent à la question ». Dès lors, aboutissant à la conclusion que la jeunesse béninoise a payé un lourd tribut de la gestion des hommes politiques dont les actions ne parviennent pas à lui offrir des perspectives radieuses, le RNJT invite la frange juvénile à un réveil pour prendre en main sa destinée.

Faisant, pour sa part, observer que le RNJT ne « sera pas une association de plus » dans le ciel des organisations de jeunesse du Bénin, Parfait Houngbégnon annonce de nombreuses initiatives en faveur des jeunes. Il en est ainsi par exemple de la mise en place d’un système de sondage pour favoriser une meilleure prise en compte de l’avis de la jeunesse béninoise sur des questions de développement susceptibles de favoriser son autonomisation.

Jean-Claude D. DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *