.
.

Le triomphe de la vérité

.

LA CHRONIQUE DU PRESIDENT:Sans pardon, pas de santé, pas de réussite !


Il nous arrive souvent de parler du pardon, le pardon de soi, le pardon de l’autre, de l’enseigner, de le souhaiter mais retenons que le pardon est le chemin indispensable à la santé, à la réussite, au bonheur.

Des médecins exposent aujourd’hui clairement combien le refus de pardonner ou de se pardonner engendre la rancœur qui peut aller jusqu’à la haine, au découragement, à l’obsession. Ceux-ci vous enferment dans le ressentiment et cela s’inscrit inévitablement dans le corps. Il n’y a pas d’émotion qui ne s’imprime dans le physique. L’émotion entraîne donc par le fait de l’inconscient la santé ou la maladie, voire, toute une pathologie qui n’épargne aucune sphère de la personne, le corps, l’âme et l’esprit.

Tout le monde sait comment la haine profonde peut ravager un être et provoquer une maladie grave. Une agressivité permanente vis-à-vis de l’autre empoisonne toute l’existence ou suscite simplement une indifférence totale. Le refus de pardonner ou de se pardonner, même s’il devient inconscient, pompe l’énergie d’un être et l’empêche d’aimer.

Pardonner ne signifie pas nier votre souffrance ni faire une faveur à l’autre. Cela n’implique pas non plus une réconciliation obligatoire ; on peut pardonner à quelqu’un tout en décidant de rompre la relation. Quand vous pardonnez, vous le faites d’abord et avant tout pour vous, pour vous libérer de vos rancunes. Pour pardonner, il faut pouvoir comprendre et sentir, sans jugement ni accusation. Il faut user d’empathie et vous pourriez comprendre et sentir combien l’autre mérite votre compassion, votre ‘’pitié’’.

Le pardon de soi est une étape plus difficile car elle se vit souvent dans l’inconscient. Lorsque vous devenez conscient d’en avoir voulu à quelqu’un ou de l’avoir mal jugé, vous éprouvez une certaine compassion pour lui et c’est alors que votre petite voix intérieure vous accuse. Vous réalisez que cette personne n’était pas méchante mais manquait simplement de lucidité au moment de l’offense, qu’elle souffrait d’un manque. La honte de lui avoir voulu se fait ressentir car du plus profond de notre être, nous savons que l’erreur est humaine et que nul n’est méchant par plaisir.

Pour réussir à se pardonner, nous devons comprendre qu’autant l’autre à le droit de se tromper, autant nous avons le droit d’avoir nos limites, nos faiblesses. Se pardonner véritablement entraîne une transformation intérieure extraordinaire, on a une impression de libération, on retrouve une énergie nouvelle. Grâce à cette énergie nouvelle, le corps, l’âme et l’esprit sont libérés pour une santé parfaite, une réussite intégrale et le bonheur.

Pardonner les autres et se pardonner, c’est retrouver une énergie nouvelle, une paix intérieure, c’est changer sa perception de l’injustice subie et de ceux qui en sont responsables, c’est arrêter de ruminer le passé et le mettre en perspective pour ne plus en souffrir. La rancune est autodestructrice, c’est comme prendre du poison chaque jour à petite dose, il n’y a rien d’impardonnable.

Notre vie est remplie de batailles et d’efforts ; tous les jours, même dans l’inconscient, nous nous rapprochons de nos objectifs alors ne laissons pas le ressentiment venir tout foutre en l’air. C’est comme boire du poison en s’imaginant empoisonner l’autre.

L’amertume est un monstre, elle peut avoir des proportions grandes ou petites, elle se nourrit de nos pensées et de toute notre énergie, plus elle se développe, plus elle nous détruit. L’énergie disponible pour une vie pleine et heureuse est alors détournée vers l’amertume, le ressentiment.

Avec la rancune, tout devient sombre. La meilleure vengeance qui soit est de laisser-tomber pour poursuivre sa route et réussir sa vie. Le pardon est un cadeau qu’on se fait à soi-même, c’est une autorisation qu’on se donne à soi-même pour être heureux.

Pardonnons et profitons de notre potentiel immense.

Par Coach Patrick Armand POGNON

Président de l’Association des Coachs d’Afrique

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “LA CHRONIQUE DU PRESIDENT:Sans pardon, pas de santé, pas de réussite !

  1. BELEI Ameli

    Bonsoir. Juste une inquiétude. Est-ce que dire qu’on nécessite la présence de la personne qu’on pardonne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *