.
.

Le triomphe de la vérité

.

Confession des policiers municipaux au 1er Adjoint Léhady Soglo:« Vous pouvez encore compter sur nous, Monsieur le Maire », ont-ils déclaré


Le 1er Adjoint au Maire de Cotonou, Léhady Vinagnon Soglo a rencontré hier lundi 10 septembre, les agents de la police municipale. Cette rencontre dans la cour du Cabinet du Maire, était l’occasion pour Léhady Vinagnon Soglo de dire aux policiers municipaux, sa surprise désagréable et sa déception au regard du comportement qu’ils ont affiché au cours de leur mouvement d’humeur qui a eu lieu à la Mairie de Cotonou.

Les policiers municipaux avaient manifesté leur mécontentement en empêchant les autres agents de la Mairie d’accéder à l’hôtel de Ville pour la cérémonie des couleurs, parce que, disent-ils, leurs salaires n’ont pas été payés. Il a fallu l’intervention du Commissaire Central de la Ville de Cotonou, pour qu’ils reculent. Il s’agit pourtant des salaires déjà mandatés, signés par l’autorité et en attente d’être payés à la recette-perception, a expliqué le 1er adjoint au maire de Cotonou.

Et le lundi 03 septembre, Léhady Vinagnon Soglo, au cours de sa rencontre bimensuelle avec les policiers municipaux à leur base, le leur avait déjà notifié. Cette grève n’avait plus alors sa raison d’être. Car, après la création de leur fichier individuel, opération qui prendra fin dans les trois prochains jours à la recette-perception de la Mairie de Cotonou, les policiers municipaux seront payés. Cette assurance a été à nouveau donnée par le Directeur des Services Economiques et Financiers qui, lui aussi, a participé à la rencontre du 1er adjoint avec les policiers.

D’ailleurs, ils n’ont pas le droit de grève, d’après les dispositions légales. Toute chose qui justifie la surprise et la déception légitimes de l’autorité municipale à qui les policiers de la Ville ont exprimé le regret sincère de leur comportement. Aussi, ont-ils rassuré l’autorité par la voix de l’officier stagiaire Roméo. « Monsieur le Maire, vous pouvez toujours compter sur nous ».

Néanmoins, le Directeur des Ressources Humaines de la Mairie a attiré l’attention des policiers municipaux sur les sanctions qu’ils encourent du fait de leur attitude déplorable. Ce mouvement d’humeur des policiers municipaux doit être effectivement découragé à jamais car, leur promotion fait quand même l’objet d’une attention particulière au regard de l’investissement financier important que les autorités municipales ont consenti pour leur formation, leurs tenues de policiers, leur siège et leurs émoluments.

Odile A. DJEGUI (Coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *