.
.

Le triomphe de la vérité

.

Transport urbain collectif par bus:Léhady Soglo s’engage pour faciliter les déplacements aux Cotonois


Le Général Mathieu KEREKOU et Léhady SOGLO au lancement des bus

Les populations de Cotonou abonnées aux transports en commun peuvent pousser un ouf de soulagement. La mairie de Cotonou a procédé lundi dernier au lancement d’un système de transport urbain performant, gage de sécurité et de qualité, dont l’objectif vise à offrir un mieux-être tout en répondant aux exigences internationales en matière de protection de l’environnement.

Une ligne dorsale partant du carrefour ‘’Le Bélier’’, se dédoublant au carrefour ‘’SOBEBRA’’, dont une branche passe par le marché Dantokpa et la seconde par l’UNAFRICA via le 3ème pont (Konrad ADENAUER). Les deux branches de cette ligne dorsale se rejoignent ensuite au rond point de l’Etoile rouge pour se poursuivre jusqu’à l’échangeur de Godomey. Voilà l’itinéraire qui sera chaque jour emprunté par les bus de BENAFRIQUE pour desservir les différents quartiers de Cotonou.

Le lancement de ce projet que Léhady Vinagnon SOGLO, 1er adjoint au maire de Cotonou, était allé négocier à l’occasion de deux missions successives au Brésil, vient combler un vide créé depuis la liquidation de la société d’Etat STPA (Société des Transports de la Province de l’Atlantique). Les transports urbains au Bénin et plus particulièrement à Cotonou ne se font pas sans d’importants désagréments. Le transport urbain collectif par bus vient ainsi combler l’attente des populations de Cotonou qui ne demandaient qu’à être transportées en sécurité.

En effet, pour s’assurer de la sécurité et du confort des bus mis à disposition des ces transports collectifs, le général Mathieu Kérékou, ancien Président de la République, le ministre de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme, le préfet de l’Atlantique Littoral, les maires de Sèmè-Kpodji, de Calavi et les représentants de la Société BENAFRIQUE ont été, en compagnie du 1er adjoint au maire de Cotonou, les premiers passagers des bus qu’ils ont empruntés pour parcourir toute une ligne, de l’Etoile rouge au Port de Cotonou en passant par l’UNAFRICA.

Pour motiver les populations de Cotonou à adopter ces bus, la mairie a offert une journée de transport gratuit. Ainsi, les populations ont-elles pu emprunter, sans rien débourser, ces bus toute la journée d’hier. Ce réseau de transport urbain collectif, comporte huit lignes suffisamment maillées et couvre parfaitement le territoire de la ville de Cotonou. Les lignes restantes seront progressivement mises en exploitation.

Nafiou OGOUCHOLA (Coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *