.
.

Le triomphe de la vérité

.

Arrêt du chantier de reconstruction de l’hôtel de ville de Porto-Novo:Me Adrien Houngbédji s’oppose à un éléphant blanc


Le président du Parti du Renouveau Démocratique est opposé au démarrage des travaux de reconstruction de l’hôtel de ville de Porto-Novo, sans que son financement soit totalement bouclé. C’est la décision prise lundi dernier par le leader des Tchoco-tchoco à l’issue d’une séance de travail qu’il a eue en son domicile avec les élus PRD de la capitale du Bénin.

L’arrêt du chantier de reconstruction de l’hôtel de ville de Porto-Novo fait actuellement grand bruit dans la ville surtout au sein des militants et sympathisants des Tchoco-tchoco. Beaucoup parmi ceux qui avaient jubilé en apprenant la nouvelle de la reconstruction dudit hôtel de ville se disent aujourd’hui surpris et choqués par cette décision subite d’arrêt des travaux.

 Certains sont même allés loin en accusant le président du Prd, Adrien Houngbédji de vouloir coûte que coûte bloquer le développement de Porto-Novo au moment où le maire Moukaram Océni se bat pour redonner à cette ville ses attributs de vraie capitale. Mais une analyse minutieuse des arguments avancés par le président du PRD pourrait justifier sa décision.

En effet, le projet de construction de ce nouvel bâtiment devrait coûter plus de 4 milliards et sera supporté à hauteur de 55% par la municipalité de Porto-Novo elle-même et 45% par le pouvoir central. Or jusque là, seulement 750.000 FCFA ont été mobilisé par la mairie. Et même si l’Etat est d’accord pour appuyer cette initiative du conseil municipal, aucun document officiel n’est encore paraphé à ce sujet.

Le président Houngbédji a expliqué que rien ne presse et qu’il vaudrait mieux attendre jusqu’au bouclage du financement avant le lancement des travaux. Le souci du président du PRD est d’éviter que ce projet ne devienne un éléphant blanc, comme c’est déjà le cas pour plusieurs autres bâtiments en construction à Porto-Novo. Il s’agit notamment du nouveau siège de l’Assemblée nationale, celui de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CcIB) et l’hôtel 5 étoiles dont la construction par l’Etat libyen est bloqué depuis le décès du président Kadhafi.

 Me Adrien Houngbédji a invité le conseil municipal à surseoir provisoirement à ce projet et à continuer la recherche de financement jusqu’à son bouclage total. Signalons que le nouvel hôtel de ville qu’envisage construire le maire Moukaram Océni est un prestigieux bâtiment de 4 niveaux à ériger sur le site actuel de la mairie situé à Agbokou dans le 2ème arrondissement.

Pour démarrer les travaux, le maire a même déjà ordonné le transfert des bureaux vers d’autres sites. Ainsi depuis quelques jours, la Direction des affaires financières et économiques(DAFE) est transférée à Ouando au Centre international de rencontre et de séjour de la jeunesse francophone. Mais l’ambition du maire se heurte ainsi à une réserve du président Houngbédji, lui aussi ancien maire de cette ville.

Esckil Agbo (Coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *