.
.

Le triomphe de la vérité

.

Société:Un sexagénaire, multiplicateur de faux billets de banque appréhendé à Akpro–Missérété


La brigade des recherches de Porto- Novo a mis la main jeudi dernier, dans l’après – midi, sur un auteur de contrefaçon à Bogomè, dans la commune d’Akpro- missrété. Appréhendé, le faussaire n’a pas nié les faits et compte déjà dans sa sale besogne deux victimes.

Jusqu’à l’arrivée de la presse, le faussaire n’a pas encore livré aux forces de l’ordre toutes les informations relatives à sa besogne. Selon les mots qu’il a offerts aux hommes en uniforme, il serait en début de la sale carrière et ne compte que deux victimes dans son répertoire. En effet, le sieur Koto Dossou, la soixantaine environ est un tradi-praticien demeurant à Bogomè dans la commune d’Akpro – Missrété. Il s’est érigé en une institution de fabrication d’argent et paisiblement trompait la vigilance des citoyens indélicats à la recherche du gain facile.

C’est un vieux qui soutire de l’argent chez ces derniers, qui, en retour attendent une somme plus colossale que celle qu’ils lui ont préalablement donnée. Il a pris des mains du premier la bagatelle de 500.000 francs Cfa et chez le second, un million sept cent mille francs Cfa. Après la coupe des faux billets, soigneusement, il les a emballés dans trois gros sacs tout en mettant haut quelques vrais billets de banque afin de duper ses ‘’ clients’’. En dessous, ce sont les faux billets qui sont entassés.

Au fond, de vieux habits aux fins de remplir les sacs. Alerté par l’une des victimes qui, entre temps, a été conduite dans le domicile du sieur Koto par la première, Mme le commandant de la brigade, Clémence TCHANSI a dépêché ses hommes sur le terrain. Le vieux Koto Dossou, qui était sous la douche, à la venue des hommes en uniformes n’a pas pu s’échapper. Professionnellement, ces derniers ont porté la main sur lui. Pour la CB, son équipe et elle poursuivent les enquêtes pour déceler les autres échos dans ce dossier.

Le lieutenant Dosso Ousmane, quant à lui, a invité les populations à plus d’attention. A l’en croire, un individu ou un groupuscule d’individus ne se lève pas pour couper des billets de banque. Ce sont plutôt les institutions financières spécialisées dans ce domaine qui sont chargées de le faire. Le multiplicateur d’argent, Koto Dossou, sera présenté ce jour au procureur de la république.

Esckil AGBO (Coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *