.
.

Le triomphe de la vérité

.

Technologies de l’information et de la Communication:Max Ahouèkê dans le combat numérique


Le Lundi 30 juillet 2012, le ministre en charge de la communication et des technologies de l’information et de la communication, procédait au lancement du nouveau site web portail du gouvernement. Aboutissement d’un processus long mais exaltant de modernisation de l’information gouvernementale et de mise en exergue du produit bénin dans ce qu’il a d’essentiel. Mais cet événement n’est qu’un détail dans la véritable armada déployée par Max Ahouèkê pour faire du Bénin le quartier numérique que le gouvernement du Docteur Boni Yayi s’est fixé comme objectif.

Le gouvernement du Bénin s’est fixé pour mission d’utiliser la science et les technologies comme autant de moteurs de développement. La généralisation de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans les secteurs de l’administration, de l’enseignement et des activités économiques, participe de cette mission.

Le Projet e-bénin et le e-business au Bénin

Le ministère de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication a initié, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, un certain nombre de projets, indispensables à la modernisation du paysage informatique béninois.

Dans le cadre du Projet e-bénin, financé par la Banque Mondiale, les études sont en cours de finalisation pour une visibilité nette allant dans le sens de :

– L’amélioration de l’accès au service TICs à moindre coût et de meilleure qualité, et la promotion du développement des e-applications.

– L’érection d’un cadre juridique et réglementaire plus efficace pour réaliser des performances du secteur en termes d’accès aux services TIC tant au plan de la qualité que du coût.

– La création d’un cadre juridique, institutionnel d’inter-opérabilité pour les applications d’e-gouvernement.

Ainsi, le Projet Postcyber envisage la mise en réseau de tous les bureaux de la Poste du Bénin. Tous les agents impliqués dans la gestion de ces postes seront nécessairement formés à l’exploitation des logiciels de gestion des bureaux de postes qui seront connectés entre eux.

Le Centre d’Excellence des Technologies de l’Information et de la Communication (CETI) est également un projet initié par le Ministère de la Communication ; celui-ci est destiné à devenir un Centre de Formation du personnel de l’Administration publique. Le Projet relatif aux centres multi-médias communautaires prévoit quant à lui, au niveau de chacune des 77 communes que compte le Bénin, un espace multimédias avec tous les équipements nécessaires y compris des cybers.

Au demeurant, les récurrentes interruptions de la connexion numérique que connaît notre pays a amené le gouvernement à envisager le remplacement du câble sous-marin actuel par un câble sous marin de type Warcip pour offrir une solution alternative à ces interruptions préjudiciables à toutes les activités.

S’agissant du e-business, il s’inscrit dans le cadre de l’atteinte des objectifs de la Stratégie de Croissance pour la Réduction de la pauvreté et de la vision du gouvernement du bénin de faire du Bénin un quartier numérique. Grâce aux efforts du ministre de la Communication, le Bénin a bénéficié d’un appui financier de la Banque Mondiale d’un montant de 15 millions de FCFA pour le projet e-bénin. L’objectif de ce projet est d’améliorer l’accès aux services internet et de promouvoir le développement des applications électroniques (e-applications) tant au niveau du secteur public que du secteur privé.

E-learning

La 7ème Conférence Internationale consacrée aux technologies de l’Information et de la Communication a eu lieu au Bénin du 23 au 25 mai 2012. Cette conférence s’est focalisée sur le lien entre e-learning et développement durable. L’engagement de l’état béninois a été salué et les efforts entrepris par le gouvernement du bénin pour le développement de cette filière a été apprécié. Plus de 1483 délégués en provenance de 66 pays, ont pu, à travers discussions et expositions diverses, renforcer leurs expériences et présenter les meilleures pratiques d’e-learning au plan international.

A la fin du mois d’Août 2012, s’organisera au Bénin la semaine de l’INERNET sous la houlette du ministre Max Ahouêkê dont l’engagement sans répit pour la cause des technologies de l’information et de la Communication constitue le gage le plus sûr de l’accession du Bénin à cette dignité de « quartier numérique de l’Afrique » que le gouvernement appelle de tous ses vœux.

Philippe d’ALMEIDA (Coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *