.
.

Le triomphe de la vérité

.

Actualité socio-politique béninoise:Les femmes donnent de la voix et invitent Boni Yayi à écouter le peuple


Les femmes ont décidé de ne pas se taire. Et pour ce faire, elles ont choisi le cadre du Chant d’oiseau de Cotonou, et le biais d’une conférence de presse pour dire leur opinion sur ces « sujets préoccupants» qui engagent l’avenir de tout le pays. Elles en ont profité pour lancer un appel à l’ensemble de la classe politique béninoise, des anciens présidents de la république aux présidents d’institutions.

C’était hier, 16 juillet 2012, au cours d’une rencontre initiée par Rafiatou Karim, rencontre à laquelle ont pris part de nombreuses femmes de toutes conditions et de tous âges et aux côtés desquelles se trouvaient fortement représentés la société civile et des leaders syndicaux venus leur prêter main forte.

 Une allocution a marqué cette conférence de presse, celle de l’initiatrice de la rencontre, Rafiatou Karim. Actrice de premier plan de la vie politique béninoise, Rafiatou Karim a axé son discours sur la gouvernance, l’économie, les droits humains et la Liste électorale permanente informatisée (Lépi), des sujets qualifiés de « préoccupants». Concernant la gouvernance, celle qui fut la première femme nommée ministre au Bénin a dressé le constat d’une inexistence aujourd’hui au Bénin de dialogue et de débats d’idées, avec la caporalisation des médias d’Etat.

A propos de l’économie, l’ancienne ministre, exemples concrets à l’appui, a attiré l’attention sur la morosité ambiante, une morosité doublée d’une volonté affichée de «malmener les opérateurs économiques nationaux les plus solides», des opérateurs « démontés, anéantis un à un ». Citant les exemples de Sébastien Ajavon, Patrice Talon ainsi que d’autres opérateurs économiques, Rafiatou Karim s’est demandé si au Bénin l’on voulait effectivement impulser le développement du secteur privé.

 Le cas de la Lépi n’a pas été occulté par Rafiatou Karim qui estime que la vigilance permanente doit être de mise, parce que selon elle, « les regroupements politiques opportunistes qui se font (…) n’augurent rien de durable et de sain». A noter que la rencontre d’hier a été ponctuée d’une dizaine de témoignages sur la situation que traverse le Bénin.

Flore S. NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *