.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion des infrastructures sportives au Bénin:La piscine olympique de Kouhounou cohabite avec une kyrielle de buvettes


Des cargaisons de casiers de boissons dans une piscine olympique

A l’instar des hauts lieux de compétitions sportives, le stade de l’amitié de Kouhounou dispose aussi d’une piscine olympique. Mais elle a une particularité, celle d’avoir à ses alentours la présence des buvettes et bars climatisés. C’est aussi le lieu de réjouissances et de fêtes entre amis et familles.

Il sonnait 16h 25mn, heure de Cotonou. Nous sommes sur l’esplanade du stade de l’amitié de Kouhounou, ce dimanche 08 juillet devant l’entrée principal de sa piscine olympique. Au nombre des véhicules et engins à deux roues garés sur la devanture vient s’ajouter celui de Houenha Magloire, une Range Rover de couleur noire.

Accompagné de sa femme et de ses enfants il se dirige vers l’entrée de la piscine olympique. Pas pour aller s’entrainer ou faire entrainer ses enfants. Mais pour se divertir en dégustant les bons plats de viande accompagnés de boissons. C’est devenu une habitude de venir en prendre chaque weekend. « Je viens ici surtout à cause du plat de viande à la sénégalaise dénommé dibiterie qui se sert, de plus il y a aussi l’aspect calme des lieux qui m’attire pour mes distractions entre famille », révèle-t-il à sa descente.

 A l’entendre donc, Magloire n’est pas attiré par les trois bassins de la piscine olympique mais plutôt par les buvettes et restaurants qui y sont installés, à l’intérieur. Pour en avoir la confirmation et la certitude, il va falloir le suivre avec sa famille. Nous sommes à l’intérieur. Magloire se dirige vers l’une des tables installées tout autour des bassins.

Assis avec sa famille, il appelle d’un geste l’une des servantes. Celle-ci s’approche et le service est fait. Ils ne sont pas seuls à se livrer à ce genre de divertissements. Jetant un regard de grand champ visuel, on observe une trentaine de tables installées tout au bord des bassins. A coté d’eux, des couples vieux et jeunes ainsi que des groupes d’amis en fête consommant plats et boissons. Les servantes quittant les différentes buvettes l’une se situant juste à gauche à l’entrée et l’autre à droite effectuent avec attention leur boulot.

Elles se vendent bel et bien dans les locaux de la piscine. La présence d’une cargaison de casiers sur les terrasses desdites buvettes témoigne de la quantité considérable de boissons disponibles. A quelques mètres de Magloire se trouve aussi Faton Dénis accompagné d’un ami et de son enfant. Celui-ci annonce qu’il vient simplement à la piscine pour se détendre. La natation il ne l’a jamais pratiquée. « Je suis ici pour prendre de l’air compte tenu de l’aspect calme du lieu et non pour nager car je ne l’ai jamais fait ».

Certains usagers se procurent quand même des services des bassins de la piscine

L’on compte aussi parmi les nombreux usagers des gens qui y viennent pour nager effectivement. C’est le cas d’un parent qui, assis à quelques mètres d’un bassin surveille son enfant en train de s’entrainer dans l’eau. Voulant garder l’anonymat, il avoue qu’il lui a été conseillé de faire de la natation, le sport principal de son fils, pour que ce dernier puisse perdre du poids.

Il déplore aussi le fait qu’il soit autorisé aux usagers de prendre des boissons tout le long des bassins. « Je viens ici pratiquer la natation avec mon enfant. Et j’en tire assez d’avantages. L’enfant prenait du poids et il m’a été conseillé de l’exercer à ce sport. Ce que j’ai débuté avec lui et il y a eu d’amélioration. Pourtant je déplore le fait que les gens viennent boire à coté des bassins, et sans l’habileté des maitres nageurs la fois dernière un jeune allait rendre l’âme par noyade après avoir consommé de l’alcool », déplore-t-il. C’est aussi le cas de Romuald Ogoubiyi qui s’entraine dans l’eau. Il avoue que la natation est son sport préféré.

La qualité professionnelle des bassins ainsi que le coût abordable des prestations sont les arguments qui l’attirent. D’un instant à l’autre, les ténèbres commencent à annoncer leur retour. Mais la clientèle ne faisait qu’augmenter. A notre sortie des lieux à un peu plus de 18h, c’était spectaculaire de constater le nombre impressionnant de véhicules et motos rangés sur le parking.

Christophe KPOSSINOU (Coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *