.
.

Le triomphe de la vérité

.

En tournée au Nord:Le Général Soumanou Oké s’imprègne des difficultés des garnisons et unités de Djougou et de Bembèrèkè


Le Chef d’Etat major général des forces armées béninoises, le Général Soumanou Oké

A la suite de Ouidah, Ouassa, Natitingou, Parakou et Kandi, le chef d’Etat major général des forces armées béninoises, le Général Soumanou Oké et le Haut commandement militaire étaient en visite d’échanges dans certaines garnisons et unités du nord. C’est Djougou et Bembérèkè qui étaient à l’honneur.

Accompagné du directeur général de la gendarmerie nationale, le Général Robert Sewadé, des chefs d’Etat major de l’armée de terre, des forces aériennes et des forces navales, le directeur de l’organisation du personnel de l’armée (Dopa), le Colonel Biaou Alidou et le président du Réseau des Journalistes spécialistes des questions de sécurité et de défense, Etienne Houessou, le Général de brigade Soumanou Oké a visité Djougou où il a eu une séance de travail avec le haut commandement militaire et le 8ème Bataillon inter-arme basé à Djougou.

En l’absence du commandant de cette troupe, son intérimaire le capitaine Pamphile Kékéré a peint la situation. A ce niveau, tout n’est pas aussi reluisant. L’effectif de 280 militaires dont 219 présents sur le site a quelques soucis pour au mieux répondre à sa mission, a indiqué le capitaine Kékéré. Aux primes des missions effectuées avec la douane, en attente depuis 2 mois, s’ajoutent celles de la garde du site de l’Ortb en attente depuis plus de sept mois. D’autres difficultés relatives au déploiement du personnel, à l’achèvement du nouveau site de ce bataillon et de matériel ont été également soulevées.

Seulement, a précisé le capitaine Kékéré au chef d’Etat Major général et au haut commandement militaire, le moral de la troupe est au beau fixe et les éléments s’emploient à leurs obligations avec abnégation. Il a fait quelques suggestions et souhaité que le 8ème BIA regagne son nouveau site qui manque pour le moment surtout d’eau et d’énergie électrique. Le chef de la compagnie de Djougou a aussi exposé quelques problèmes.

En réponse à toutes les préoccupations, le Général Soumanou Oké soutenu par le haut commandement militaire a apporté quelques réponses et promis résoudre dans les jours à venir, les problèmes soulevés. Pour ce qui est des primes en attente, le chef d’Etat major de l’armée de terre a rassuré qu’elles ne sauraient tarder puisque son commandement suit la situation de près.

Après l’étape de Djougou la veille, le Général Soumanou Oké et sa suite se sont très tôt rendus jeudi au Centre de formation militaire de Bembèrèkè. Accueillis par le directeur du centre, le colonel Biaou, la délégation a eu droit aux honneurs militaires. La visite des différents compartiments des lieux a été aussi faite avant les premiers échanges. Les 1100 nouvelles recrues en formation dans ce centre ont ensuite accueilli le haut commandement militaire.

L’honneur est une fois encore revenu au directeur du Cfmb de présenter l’effectif et de faire le point sur sa formation. A ce niveau, le chef d’Etat Major Général des forces armées a rappelé aux recrues les fondamentaux de l’armée béninoise. « Vous êtes là pour obéir aux ordres du chef », leur a-t-il rappelé. Il s’est voulu pointilleux sur la discipline, la disponibilité, la loyauté et l’esprit de sacrifice jusqu’au sacrifice suprême sans oublier l’amour de la patrie. Il ressort aussi de son intervention que l’armée béninoise a des problèmes d’effectifs. Raison pour laquelle, de nouveaux recrutements sont organisés.

Mais ceci, de son avis, ne suffit pas. Encore faut-il que l’armée béninoise se montre plus professionnelle que par le passé. La preuve de l’engagement des 1.100 recrues en formation au Cfmb sera donnée en présence du haut commandement militaire par le rappel de quelques notions enseignées, mais aussi et surtout une animation bien rythmée. A chacune de ces étapes, le réseau des journalistes spécialistes des questions de sécurité et de défense et ses membres étaient aux côtés du haut commandement militaire, preuve que le partenariat et la collaboration entre les deux entités est toujours au beau fixe.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *