.
.

Le triomphe de la vérité

.

Sécurisation des personnes et des biens au PAC:SUNTREV dote le Port de Cotonou de 118 professionnels de la sécurité


L’école nationale de la gendarmerie de Porto-Novo a servi de cadre, le mardi 16 mai dernier, à la cérémonie de clôture de la formation de 118 agents de sécurité. Placée sous le parrainage de la 1ère Dame, c’est le ministre du développement, de l’analyse économique et de la prospective, Marcel Alain de Souza qui a présidé cette séance qui consacre également l’avènement d’une brigade équestre au Port autonome de Cotonou.

Amorcée le 17 décembre 2011, la formation des agents de sécurité de la société SUNTREV est désormais arrivée à son terme. Ainsi, après plusieurs mois de formation sous la houlette des instructeurs de l’école nationale de gendarmerie, ces agents de sécurité privée peuvent désormais faire bénéficier leurs compétences à l’institution portuaire.

 Pour le commandant de l’Ecole nationale de gendarmerie, Marcel Adjaho, les bénéficiaires de cette formation sont d’autant plus aptes à jouer efficacement leur rôle qu’ils ont bénéficié d’une formation rigoureuse marquée par « l’initiation à la vie militaire, à la formation morale et civique, intervention professionnelle, protection rapprochée de personnalités… ».

 A la suite du porte-parole des récipiendaires qui a réitéré l’engagement des 118 agents à relever le défi de combler les attentes des acteurs portuaires, le président directeur général (PDG) de SUNTREV, Patrice Féliho a justifié cette formation paramilitaire par sa volonté de contribuer à « la résolution des problèmes de sécurité sur la plate forme portuaire ». C’est dans cette dynamique que s’inscrit, annonce-t-il, la mise en place au Port de Cotonou d’une brigade équestre composée de vingt (20) chevaux par sa société en vue d’accentuer « l’éducation, la surveillance et la répression » et de faire jouer pleinement au Port de Cotonou son rôle de poumon économique du Bénin.

Cette initiative qui permettra de « dynamiser la lutte contre l’insécurité, selon le directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale, Lawal Nangnimi, est fortement saluée par le ministre Marcel de Souza. Pour le représentant de la marraine de la cérémonie, l’initiative de la société SUNTREV est d’autant plus salutaire qu’elle est inédite et crée des emplois au profit de la jeunesse béninoise.

Rappelant que le Port mobilise 90% des ressources douanières du Bénin, Marcel de Souza invite les bénéficiaires de cette formation à jouer une partition remarquable aux côtés des 2.800 agents de sécurité déjà présents dans l’enceinte portuaire en vue du rayonnement de cet important pôle économique.

Jean-Claude D. DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *