.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion des affaires publiques à l’ère de la refondation:La Société civile décerne le carton rouge à la gouvernance de Yayi


A l’initiative du Centre Afrika Obota (CAO), un panel d’experts s’est prononcé, à la faveur d’une conférence de presse, sur l’état de la gouvernance du Bénin sous Boni Yayi. C’était le vendredi 04 mai dernier au Chant d’oiseau de Cotonou.

La gouvernance du Bénin sous Boni Yayi est peu reluisante. C’est le résultat auquel aboutissent le Secrétaire national du Centre Afrika Obota Bénin, Urbain Amègbédji, le président de l’Ong Nouvelle Ethique, Joël Atayi-Guèdègbé, Me Sambaou Zakari et le professeur Joseph Djogbénou à l’occasion de leur analyse de la gestion du Chef de l’Etat. Pour ces derniers en effet, les attentes suscitées par l’avènement de Boni Yayi à la magistrature suprême n’ont pas été comblées.

Et pour preuve, explique le professeur Joseph Djogbénou, le Bénin fait face à une instabilité décisionnelle qui se traduit par une remise en question pathologique des décisions au sommet de l’Etat, une tension permanente au sein de la classe politique, une précipitation dans la prise des décisions, des violations récurrentes des lois…qui éloignent le Bénin des perspectives radieuses de développement promises par Boni Yayi aux populations. Au sujet par exemple de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) dont la réalisation a mis à nu de nombreuses lacunes, l’expert en gouvernance Joël Atayi-Guèdègbé juge indispensable une correction.

Pour sa part, Joseph Djogbénou met en relief de nombreux faits tels que l’immixtion du politique dans les affaires pour illustrer les failles dans la gouvernance actuelle du Bénin. Aussi, invite-t-il toutes les forces vives de la nation à « rester dans un état constant d’éveil et de veille ». Principal artisan de cette rencontre, le Secrétaire national du CAO, Urbain Amègbédji interpelle tous les Béninois pour inverser la tendance actuelle de la gouvernance politique, économique, sociale…qui éloigne le Bénin de son rêve d’intégrer le cercle des pays développés.

Jean-Claude D. DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *