.
.

Le triomphe de la vérité

.

Célébration de la fête du travail dans le département du Zou:Cyriaque Agonkpahoun communie avec les artisans de Zogbodomey


Cyriaque Agonkpahoun, parrain de l’événement ici au milieu...

L’Expert en aménagement du territoire et spécialiste du développement durable, Cyriaque Agonkpahoun est en parfaite symbiose avec les siens dans la commune de Zogbodomey. C’était hier à l’occasion de la célébration de la fête internationale du travail. Réunis au siège en construction du Conseil National des Artisans du Bénin (CNAB)/section de Zogbodomey, les artisans ont marqué avec ferveur, cette fête dédiée au travail.

Le parrain de l’événement a réuni autour de lui, les cadres, personnalités politico administratives, têtes couronnées et dignitaires pour faire de cette célébration, une véritable occasion de retrouvailles entre les frères et sœurs de la localité de même que pour repenser les défis qui s’imposent à Zogbodomey afin que son développement durable puisse être réellement amorcé. Saisissant l’occasion de cette fête, les artisans, à travers leur président, Yakassa Roger n’ont pas manqué de lui soumettre leurs doléances dont la plus urgente reste la construction intégrale du siège des artisans de Zogbodomey.

Un bâtiment qui sera construit sur un domaine déjà octroyé par le maire de la commune et dont la fondation a été financée par l’Honorable Aké Natondé. Ils ont suggéré à leur frère Cyriaque Agonkpahoun de mettre la main à la pâte afin que les travaux soient achevés. En réponse, l’aménagiste se dit favorable à toute action de développement de sa commune d’origine. Mais il a insisté sur la nécessité pour les uns et les autres de s’unir afin que les multiples défis qui s’imposent à la localité soient relevés.

Car, selon lui, « l’homme est le tout premier facteur de développement ». Il a donc souhaité que la politique de la division des fils et filles de la localité s’isole du milieu afin que le réel développement de Zogbodomey commence. Et dans ce processus, il entend accorder aux artisans, toute la place qui leur revient afin que leur voix compte également. Car, il dit être convaincu d’une chose, à savoir que ‘’sans les artisans, on ne peut faire le développement’’. Sa priorité de l’heure, a-t-on appris, c’est bien la finition du marché d’Adokouito dont il a lancé les travaux il y a quelques mois.

Il a ensuite appelé tous les artisans à le soutenir dans ses initiatives afin que leur localité sorte réellement de l’ornière. Et c’est un appel à l’unité que tous les intervenants à cette fête ont partagé avec conviction. Que ce soit pour Sa Majesté Dadah Langanfin, roi de Canan en passant par l’honorable Zéphirin Kindjanhoundé et le représentant du député Aké Natondé, il est urgent que les cadres de la localité s’unissent pour restructurer le secteur de l’artisanat afin que les artisans puissent, eux aussi, organiser leur retraite pour ne plus sombrer dans l’extrême pauvreté après leur vieillesse. « Nous devons éviter que la politique nous désunisse », a rappelé le roi pour ainsi marquer sa totale adhésion à l’appel à l’union lancé par Cyriaque Agonkpahoun.

Il faut dire que pour être pratique, M. Agonkpahoun a convié ses frères et sœurs le 1er juin prochain à se retrouver au siège du CNAB/Section Zogbodomey, afin « d’influencer la température des lieux ». Il a enfin suggéré que la fête du travail soit désormais une « fête de l’unité retrouvée des fils et filles de Zogbodomey » afin que des réflexions sérieuses puissent être menées pour le développement de la commune. Rendez-vous est donc pris pour le 1er mai prochain pour mesurer la pérennité de l’union retrouvée.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *