.
.

Le triomphe de la vérité

.

Contrefaçon des médicaments:Les pharmaciens plaident pour la criminalisation de l’infraction


La Présidente de l’Ordre national du Bénin, Toukourou Tidjani Moutiatou entourée de quelques membres de l’Ordre

Le Conseil de l’Ordre national des pharmaciens du Bénin était lundi dernier face à la presse à Novotel de Cotonou. A l’ordre du jour de cette sortie médiatique, la déclaration des Ordres des pharmaciens des pays francophones rendue publique à Paris le 2 novembre dernier.

Fortement mobilisés pour la cause, les pharmaciens ont jugé aujourd’hui utile de renforcer le combat contre les médicaments contrefaits qui multiplient aux dires de la Présidente de l’Ordre national des pharmaciens du Bénin, madame Moutiatou Tidjani Toukourou ces victimes. Et ce renforcement passe par la criminalisation de cette infraction. D’où la nécessité pour les 33 pays signataires de la déclaration de Paris rendue publique au Bénin lundi dernier, de plaider pour que les Etats concernés signent la convention« MEDICRIME ».

Il s’agit là « du premier cadre juridique international relatif à la lutte contre les médicaments falsifiés, adopté par le comité des Ministres du Conseil de l’Europe le 8 décembre 2010 ». A travers cette déclaration dont nous vous proposons de lire en intégralité, une série de plaidoyers ont été également faits par les signataires à l’endroit des autorités étatiques.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *