.
.

Le triomphe de la vérité

.

Célébration de la Sainte Messe par le Pape Benoît XVI:Benoît XVI attire l’attention sur les plus vulnérables


Le Stade de l’amitié de Kouhounou était le cadre hier, 20 novembre 2011 de la célébration de la Sainte- Messe par Benoît XVI. Clôturant le deuxième voyage en terre africaine de Benoît XVI, la célébration a été l’occasion pour le Pape de réaffirmer son engagement aux côtés des oubliés de la société.

C’est autour de 9h10 mn, après l’arrivée en papamobile du Saint-Père, que la liturgie a commencé. C’est à Mgr Antoine Ganyé, l’archevêque de Cotonou qu’est revenu l’honneur de prononcer les mots de bienvenue au pape avant de relever l’importance de la liturgie : « La rencontre de l’Eglise-famille du Bénin et de toute l’Afrique avec le successeur de Pierre, le Pape Benoît XVI, trouve son sens et son sommet dans la célébration eucharistique.

Les saints mystères dans lesquels le Saint- Père va nous introduire sont le mémorial de la Pâque de notre Seigneur Jésus Christ » a annoncé l’Archevêque avant les différentes lectures dites en langues Bariba, Fongbé et en français. Après avoir chaleureusement salué les nombreux fidèles installés aussi bien dans les gradins, les tribunes que sur la pelouse le Saint-Père a prononcé son homélie axée sur l’Evangile selon Saint-Mathieu (25,31-46). « Parole d’espérance », ce passage de l’Evangile a permis à l’Evêque de Rome de s’adresser directement aux personnes vulnérables qui souffrent, notamment, les malades du Sida ou d’autres maladies, à tous les oubliés de la société.

« Gardez courage, le Pape vous est proche par la prière et la pensée » leur annoncera t-il pour les soutenir dans leurs souffrances et difficultés. Un message qui fait suite à la rencontre la veille, entre le Saint-Père et les enfants abandonnés et malades du « Foyer Paix et Joie » des Sœurs Missionnaires de la Charité de Sainte-Rita. A noter que le point central de la liturgie était la remise aux Evêques africains de l’Exhortation apostolique post-synodale signée samedi à Ouidah et qui appelle à une plus grande implication sociale et politique des épiscopats d’Afrique.

Odile A. DJEGUI (Stag.)

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page