.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le Chef de la diplomatie sur Bako-Arifari Canal 3 persiste et signe:« Le prochain président de la Commission de la CEDEAO sera béninois»


Le ministre des Affaires Etrangères Arifari Bako

Le Ministre des Affaires étrangères en est convaincu. Le successeur du ghanéen James Victor Gbeho à la tête de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sera bel et bien béninois. C’est la conviction affrichée par Nassirou Bako-Arifari au cours de son passage dans l’émission « Actu Matin » de Canal 3 le lundi 24 octobre dernier.

Pour le Chef de la diplomatie béninoise en effet, après ses échecs antérieurs, « le Bénin cumule désormais tous les avantages possibles liés aux textes pour désigner le prochain dirigeant de la Commission de la plus importante organisation sous-régionale. Ainsi, malgré les vélléités affichées par le Burkina-Faso qui perçoit à travers la fin du mandat du Ghana à la tête de l’institution une occasion de positionner l’un de ses cadres, le ministre Bako démeure sérein quant à l’issue favorable du bras de fer qui oppose le Bénin à son voisin.

 Cet optimisme est d’autant plus renforcé que, selon les explications du Chef de la diplomatie, les Chefs d’Etats et de gouvernements ont affiché leur préférence pour le Bénin pour enfin conduire aux destinées de l’organisation sous-régionale. D’ailleurs, dira t-il, «Je peux vous assurer que la dernière session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO a précisé que dans le rapport, tout ce qui a été proposé a été adopté. Je dirai à 99% sauf le poste de président ».

Aussi, s’il refuse de se voir dans la peau du prochain président de l’organisation, Nassirou Bako-Arifari n’exclut cependant pas cette éventualité. « … le Chef de l’Etat lui-même fera le choix. Je suis celui qui est chargé de défendre le choix. A partir de ce moment, c’est à lui de décider », expliquet-il.

Le malaise dans les ambassades

L’actualité diplomatique marquée ces dernières semaines par l’enquête diligentée par la police japonaise au sujet de certains membres du poste diplomatique du Bénin dans ce pays et l’arrestation d’un diplomate béninois au Maroc pour trafic de drogue n’a pas été occulté par le ministre Nassirou Arifari-Bako.

A en croire ses propos, c’est dans un souci de transparence que les autorités béninoises ont autorisé la police japonaise, malgré l’immunité diplomatique, à poursuivre les enquêtes destinées à confirmer ou non des soupçons d’immigration illégale dont feraient l’objet un diplomate béninois en poste à Tokyo. En ce qui concerne l’arrestation du diplomate béninois à Rabat au Maroc, le Chef de la diplomatie explique que le mis en cause a été pris alors qu’il effectuait un voyage privé entre le Bénin et le Bresil via le Maroc.

 Ainsi, s’il déplore cette situation qui vient ternir l’image de la diplomatie béninoise, Bako-Arifari demeure ferme quant à sa volonté de voir s’appliquer sans complaisance les sanctions prévues dans de telles circonstances. Car, pour le ministre Bako, s’il est avéré que les conditions de travail demeurent difficiles dans les représentations diplomatiques béninoises, il n’en demeure pas moins que des efforts sont fournis par legouvernement pour créer un cadre de travail et de vie favorable en faveur des acteurs de la diplomatie béninoise.

« J’ai pris mes responsabilités face à Issa Salifou »

Le passage du ministre des Affaires étrangères sur Canal 3 aura été aussi l’occasion de lever un coin de voile sur ses relations avec son ancien mentor, Salifou Issa « Saley ». A en croire ses propos, sa décision de faire cavalier seul lors des dernières élections législatives qui ont consacré sa réélection au sein de la 6ème législature de l’Assemblée nationale témoigne de sa volonté de « prendre ses responsabilités » après avoir été écarté de son ancienne formation, l’Union pour la Relève (UPR) de l’Honorable Issa Salifou. Face à cette attitude, explique t-il, « j’ai décidé de prendre mes responsabilités » en portant sur les fonts baptismaux la liste AMANA.

Jean-Claude DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *