.
.

Le triomphe de la vérité

.

Grève de 72 heures à la Douane nationale:Les douaniers absents aux postes, Boni Yayi fait appel aux retraités


Boni Yayi maintient la pression sur les douaniers décidés à aller jusqu’au bout de leurs actions.

La grève amorcée par les agents des douanes a été fortement suivie hier. Ainsi, de la Direction générale des Douanes en passant par la Direction de la lutte contre la fraude, la recette Douane port, Recette Douane aéroport…les disciples de Saint Mathieu ont massivement répondu à l’appel de leur creuset syndical, le Syndicat des douaniers du Bénin (SYDOB).

En effet, après la grève des 13 et 14 septembre dernier en guise de protestation contre les violences subies par des membres de leur corporation et les propos du Chef de l’Etat qui les « livrent à la vindicte populaire », le syndicat dirigé par le colonel Catherine Egounléty a opté pour le boycott du travail soixante douze (72) heures durant sur toute l’étendue du territoire national en guise de protestation contre la Proposition de loi portant règles générales applicables aux personnels militaires, des forces de sécurité publique et assimilés en république du Bénin.

ainsi, ce mot d’ordre, malgré les multiples appels à la raison et les menaces proférées par le gouvernement, aura suscité une forte mobilisation au sein des disciples de Mathieu qui ont abandonné leurs postes respectifs, entraînant du coup le ralentissement de l’activité économique dans le pays

Agents contractuels et douaniers, l’arme du gouvernement

« Le Président de la République invite tous les agents contractuels de la douane (informaticiens, opérateurs de saisie, CVA et économètres) à se présenter à la Présidence le mercredi 28 septembre 2011 à 10 heures précises » ; « Le Président de la République invite les agents retraités de la Douane de toutes catégories désireux de signer un contrat de travail à se présenter à la Présidence le mercredi 28 septembre 2011 à 10 heures précises ».

C’est la substance des messages véhiculés tard dans la nuit d’hier sur les antennes de la télévision nationale en réplique au mouvement déclenché par les douaniers. Ainsi, après le démarrage effectif de la grève annoncée par les douaniers, le gouvernement témoigne de sa ferme volonté de ne pas capituler face aux exigences des disciples de Saint Mathieu

Cette initiative qui rappelle celle qui a consisté à faire appel à des douaniers lors du premier mouvement de grève de ce corps paramilitaire sous le régime de Boni Yayi, laisse augurer d’un durcissement du bras de fer qui oppose le gouvernement aux douaniers béninois.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page