.
.

Le triomphe de la vérité

.

Inflation sur les prix des produits de grande consommation:Voici les propositions du maire Yaya Saka contre la hausse des prix


Vues : 1

Le Maire Yaya Saka au milieu des femmes du marché Kpétou d’Adjarra

Suite à la tournée gouvernementale d’explication des mesures prises par le gouvernement pour empêcher l’augmentation anarchique des prix des produits de grande consommation, le maire de la commune d’Adjarra a fait hier mardi 23 août 2011 une descente inopinée dans le marché de sa commune. L’objectif poursuivi par le maire Yaya Saka est d’aller vérifier si les prix des produits de grande consommation fixés par le gouvernement sont respectés ou pas sur le marché d’Adjarra. Il en a profité pour faire des propositions au gouvernement sur les mesures à prendre pour décourager la hausse anarchique des prix sur les marchés.

« Selon moi ce qu’il faut faire pour décourager ces capitalistes sauvages, il faut se référer aux années 70, où l’Etat seul avait le monopole de la vente des produits alimentaires, géré en son temps par la Socat qui est devenue aujourd’hui Sonapra. Une solution du genre pourrait emmener les commerçants véreux à baisser les prix des produits de grande consommation, à ne pas utiliser le PVI pour abuser de la population et faire de la spéculation.

L’Etat peut également aider les importateurs ou autres grossistes à délocaliser leurs magasins des zones urbaines vers l’intérieur du pays, notamment dans les communes et les empêcher d’être à la fois grossistes et détaillants. Par exemple, pour alléger la tâche aux détaillants d’Adjarra, il faut que les importateurs disposent des magasins témoins dans cette commune, comme ce fut le cas avec les boutiques témoins de l’Onasa, pour éviter que les semis grossistes et les détaillants ne subissent pas les tracaçeries policières et routières et prétexter de cela pour faire de la spéculation ».

 C’est la déclaration faite hier mardi 23 août 2011 par le maire Yaya Saka lors d’une descente inopinée sur le marché de sa commune. L’objectif de cette randonnée dans le marché d’Adjarra est d’aller vérifier si les usagers dudit marché, notamment les vendeurs des produits de première nécessité respectent les prix fixés par le gouvernement.

« Nous sommes des élus à la base et acteurs du développement. Nous sommes tenus d’accompagner le gouvernement dans la mesure où c’est pour l’allègement de la souffrance de nos populations » a déclaré le maire pour justifier sa sortie. A la fin de cette sortie, le maire Yaya Saka a expliqué à la presse qu’à Adjarra, il n’y a pas d’augmentation anarchique des prix.

 Selon lui, les prix fixés par le gouvernement sont respectés à l’exception d’une seule vendeuse qui a essayé de se justifier. En effet selon elle, c’est par rapport au prix d’achat à Cotonou qu’elle a fixé le prix de vente sur le marché d’Adjarra.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page