.
.

Le triomphe de la vérité

.

Traitement phytosanitaire du cotonnier: Le Steward 150 et le Farga 500 pour revigorer le coton


Le Ministre SABAI KATE

Ce sont des produits pour combattre les ravageurs du cotonnier. C’est face aux besoins de traitements intervenus après l’insuffisance des stocks d’insecticides et les déficits de traitement sur le terrain que le gouvernement a jeté son dévolu sur ces produits reconnus très efficaces par les spécialistes. C’est le ministre de l’agriculture en personne qui est allé faire les achats au Burkina et a suivi leur acheminement et leur répartition au niveau du CeRPA Atacora Donga à Natitingou.

Les plants de coton sont désormais sauvés des possibilités de ravage dues au parasite ‘’Hélicoverpa’’ et autres insectes nuisibles. Le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche a ramené du Burkina Faso en milieu de semaine une cargaison de produits pour accompagner l’effet du Tihan et peut-être pour servir d’alternative au cours des prochaines campagnes cotonnières. Il s’agit des produits Steward 150 contre l’ultra dangereux ‘’Hélicoverpa’’ et du Farga 500 pour combattre les acaricides qui déragent également le cotonnier et empêchent un bon rendement.

C’est au lendemain d’un constat de rupture de stock du produit Tihan O-Tec 175 que le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Sabaï Katè, a décidé de réagir promptement. Les flacons de ce produit destiné aux premiers et deuxièmes traitements du cotonnier contre l’hélicoverpa avaient été distribués de façon insuffisante en raison de la croissance imprévue de la superficie de coton emblavée dans tout le Bénin.

 Cette croissance est intervenue après une tournée dans les zones productrices de coton effectuée par le ministre Katè dès le lendemain de sa prise de service pour exciter les producteurs à se relancer dans la production cotonnière. Surprise, par l’adhésion spontanée des producteurs à la demande du ministre avec pour conséquence le dépassement des prévisions d’emblavures, l’Association interprofessionnelle du coton (Aic) s’est vu dépassée par les événements.

N’ayant pas prévu un grand stock de sécurité du Tihan, elle s’est retrouvée dans l’incapacité de résoudre dans l’immédiat les besoins de traitement sur le terrain. Les périodes de traitement étant venues, les agents et les producteurs sont parfois obligés de jongler en s’adonnant à un sous-traitèrent du cotonnier avec des sous-dose. Résultats : des traitements non adaptés aux ravageurs. Ce qui a entraîné des risques de destruction en cours. Au cours d’une tournée de suivi des traitements du 02 au 08 août dernier, Sabaï Katè n’a pas caché sa colère à Kérou et Kouandé en constatant des menaces graves de destruction de plus de 100 hectares dans ces deux localités.

Face à la situation, il a eu le soutien du gouvernement qui a décidé de porter un coup de main aux producteurs en prenant ses responsabilités face à l’Aic dont les capacités de réaction semblaient être trop lourdes. Plusieurs milliards sont immédiatement débloqués pour mettre à la disposition des producteurs les produits nécessaires pour sauver les cotonniers. Face à l’urgence de la situation, le ministre de l’agriculture s’est déplacé lui-même par voie de terre au Burkina Faso pour l’acquisition de ses produits que sont le Steward 150 et le Farga 500.

Dès la réception des produits le vendredi dernier au CeRPA Atacora Donga via la frontière de Porga, le ministre de l’agriculture, Sabaï Katè, a procédé dès le lendemain à la répartition dans les différentes zones de production cotonnière. Cette cérémonie de répartition a eu lieu en présence des cinq Directeurs généraux concernés et de plusieurs Responsables communaux de promotion agricole (Rcpa).

En raison de l’urgence des besoins de traitement, la répartition est suivie en même temps de rechargement par chaque Rcpa vers sa zone de couverture. Lors de la séance ayant précédé le déchargement rechargement, le ministre Sabaï Katè a intimé l’ordre aux agents d’encadrement de procéder à l’utilisation immédiate des produits sur les cotonniers dans un délai de cinq jours au plus.

A. P. Virgil HOUESSOU

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Traitement phytosanitaire du cotonnier: Le Steward 150 et le Farga 500 pour revigorer le coton

  1. ce sont des éffort louable qui ont bésoin d'être intensifié dans toutes les régionns du Bénin Nourir un homme c'est le garder en vie

    Merci cher ministre pour tout vos efforts que vous déployer pour une dynamisation de l’agriculture béninoise.Qu’il soit perpétuer et non conditionné.Bon vent à vs ds l’agriculture sachez que si vs le faite bien demain ns le vs reconnaitra
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page