.
.

Le triomphe de la vérité

.

Bonne gouvernance locale:Première journée de réflexion sur le développement du Couffo


Le samedi 20 Août 2011, la commune d’Aplahoué va abriter la première journée de réflexion sur le développement du Couffo. Le thème de cette première journée est « Bilan de la situation socio-économique et culturelle du Couffo : quelles perspectives pour le développement ? » Le comité préparatoire est composé de personnalités de la société civile présidé par le Révérend Père Jean-Marie G. BOTCHI.

Plus de cent cinquante cadres venant de toutes les communes du département du Couffo aussi bien parmi les cadres résidant dans les communes qu’à l’extérieur de celle-ci sont attendus à cette journée de réflexion.

Contribuer au mieux être des populations

Le but visé par cette conférence est de contribuer au mieux être des populations du Couffo à travers la conception et la mise en œuvre des projets de développement adéquats. Pour y parvenir, il est utile de rassembler les cadres de toutes les sensibilités du département pour qu’ils travaillent ensemble pour le mieux être des populations à la base et, recenser les grands besoins des populations qui feront l’objet de projets pertinents de développement à soumettre au Chef de L’Etat et à son Gouvernement.

A l’issue de la conférence, les diverses priorités pour une bonne gouvernance locale dans le département du Couffo seront identifiées et analysées par les cadres, notamment pour tous les secteurs de la vie. De façon plus explicite, des infrastructures socio-économiques seront identifiées pour être réalisées dans le Couffo (scolaires, sportives, routières, centres de santé etc..) ; des stratégies seront définies pour satisfaire les besoins identifiés et, une structure de suivi sera mise en place pour veiller sur la mise en œuvre de ces stratégies.

Cette initiative est salutaire et rejoint la pensée de Pierre Calamé pour qui, « le premier objectif de la gouvernance est d’apprendre à vivre ensemble et à gérer pacifiquement la maison commune ; d’y assurer les conditions de la survie, de la paix, de l’épanouissement et de l’équilibre entre l’humanité et la biosphère ». Plus encore, « la bonne gouvernance est le chemin le plus sûr pour en finir avec la pauvreté et soutenir le développement », selon Kofi Annan, ancien secrétaire Général de l’ONU.

Avec une population de 572 924 habitants étendue sur 2404 km2 et repartie dans six communes à savoir : Aplahoué, Djacotomey, Dogbo, Klouékanme, Lalo, et Toviklin, le Couffo jusqu’ici n’a pas encore suffisamment accès aux soins primaires de santé, à l’eau potable, à l’électricité et aux infrastructures adéquates d’hygiènes et de loisirs. Même la sécurité alimentaire est un grand problème pour ce département alors qu’il présente d’énormes potentialités pour l’agriculture. Il urge donc de faire quelque chose pour sortir les braves populations du Couffo de ce nid d’extrême pauvreté.

 Mettre ensemble toutes les synergies

A l’instar de la plupart des autres départements de notre pays, le département se trouve aussi confronté à la dure réalité du sous-développement et les rares initiatives enclenchées pour le mieux être des populations sont souvent éteintes par les dissensions politiques entre les fils et filles de la région.

Et c’est justement dans le souci de mettre ensemble toutes les synergies de ce département sans distinction de parti ou de religion que s’organise la présente conférence des cadres pour le développement du Couffo.

Ceci est d’autant plus d’une impérieuse nécessité eu égard à l’engouement des populations du Couffo pour le régime du changement. Il est alors impérieux de créer de nouvelles conditions qui vont permettre au département de capter à la base les projets du Gouvernement pour le bien-être de ces laborieuses populations.

En effet, les conflits internes n’ont fait que retarder le développement de ce département parce que les gens ne sont pas à l’aise pour bâtir ensemble. La tenue de cette conférence est une façon de rendre justice aux parents qui ont souffert pour envoyer leurs enfants à l’école dans l’espoir qu’ils reviennent contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Enock Yaka

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page