.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise à la fédération béninoise de football:Le tribunal arbitral du sport donne son verdict ce jour


Joseph S. Blatter

29 juillet 2011. Cette date est cochée et bien notée dans l’agenda des Béninois. C’est ce jour-là que le tribunal arbitral du sport situe les différents protagonistes dans la crise qui secoue le football béninois depuis le 20 décembre 2010. C’est l’aboutissement d’un feuilleton dont le premier a été joué le jour de la démission de 12 des 15 membres que compte le bureau exécutif de la fédération béninoise de football.

C’en est suivi une guerre sans merci entre les démissionnaires et les trois rescapés dont le président Anjorin Moucharafou. Pendant cette période chaque camp a interprété les textes de la fédération, de la Caf et de la Fifa selon ses intérêts et son bord. Insatisfait de la façon dont les événements se déroulaient, le président Victorien Attolou dont le bureau a été élu le 04 février 2011 par plus de 72% de la famille du football béninois saisit le tribunal arbitral du sport.

La haute juridiction sportive a été choisie, à en croire les propos des membres du bureau d’Attolou parce que ni la Caf ni la Fifa n’a véritablement montré sa neutralité dans cette crise. Il y a d’ailleurs deux recours qui sont déposés par les plaignants. Il s’agit notamment d’un recours contre l’immixtion répétée de la Fifa dans les affaires du football béninois et celui relatif à la reconnaissance du bureau exécutif issu de l’assemblée générale du 04 février dernier. Le Tas a donné jusqu’au 29 juin dernier aux deux parties en conflit (la Fifa et la fédération aile Attolou) pour apporter des éléments justificatifs complémentaires.

Aucune des parties n’a pu réagir. C’est pour cette raison que le Tas n’a pas donné une suite au recours de la Fifa qui demande une prolongation de la date de l’arbitrage. Vraisemblablement, les plaidoiries ont déjà commencé depuis le 26 juillet et c’est probablement ce jour que les uns et les autres seront situés. C’est certainement, le début de la fin de la crise qui vient de faire sept mois et dont les férus du cuir rond sont fatigués.

José Mathias COMBOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *