.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assignation de l’Etat et manquement à l’autorité suite au retrait de l’agrément de transfert des véhicules d’occasion:Tony Adjovi s’insurge contre l’attitude des responsables de la BSAT


Tony Adjovi

A travers une lettre ouverte adressée au peuple Béninois et particulièrement aux membres de la commission mixte chargée du suivi de la filière des véhicules d’occasion au Bénin, Tony Adjovi, citoyen et Administrateur Général des Etablissements A3KGB dénonce l’attitude des responsables de la société BSAT dans le dossier du transfert des véhicules d’occasion qui les oppose au Gouvernement Béninois.

Cette société a assigné l’Etat en justice pour dommages et intérêt dus au retrait de l’agrément à lui attribué par le gouvernement Béninois le 20 juin 2008. Pour M. Tony Adjovi, les termes de l’agrément sont assez explicites sur les conditions de son retrait ainsi que les personnes qualifiées pour en décider.

 Il estime alors que le retrait de l’agrément le 2 Août 2010 à la société BSAT par le ministre d’Etat Pascal Irénée Koupaki ne devrait plus alors susciter autant de polémiques. Et l’appartenance des responsables de cette structure à la majorité présidentielle constitue aux yeux de l’auteur de cette lettre ouverte une supplémentaire et suffisante preuve pour que les contestations enregistrées à la suite du retrait de l’agrément n’aient jamais plus lieu.

Par cette lettre ouverte, M. Tony Adjovi entend s’opposer à tout acte de « manquement à l’autorité » et de « pillage des ressources de l’activité de transfert des véhicules d’occasion ».

Médard GANDONOU

 

Lettre ouverte

AU PEULE BENINOIS ; AUX AUTORITES A DIVERS NIVEAUX ET PARTICULIEREMENT AUX MEMBRES DE LA COMMISSION MIXTE CHARGEE DU SUIVI DE LA FILIERE DES VEHICULES D’OCCASION AU BENIN.

Mesdames & Messieurs !

.Avant tout propos, je m’en voudrais de ne pas dire un grand merci au Chef de l’Etat à chaque fois que l’occasion me sera offerte pour son amour du prochain, sa vision pour le Benin et son esprit de voir notre cher pays prospéré en vue d’un équitable partage entre ses fils pour le bonheur de tous. Ce remerciement qui reste après tout l’œuvre d’un acte concret et pathétique sur ma personne que je me ferai le devoir d’annoncer au grand jour au peuple béninois en son temps.

 Mais au delà, je voudrais attirer très courtoisement son attention, celle des autorités à divers niveaux et particulièrement celle de la 1ère dame dont certains adolescents politiques de peu de dignité usurpent le nom pour arnaquer ou voire intimider les honnêtes citoyens ou responsables à la tête de certaines sociétés d’Etat en se faisant passer pour des hommes de confiance du premier magistrat et de la première dame. Il faut reconnaître qu’il est temps de faire démasquer ces loups vêtus en peau d’agneau tapis dans ses arènes.

Il n’est plus un secret pour le commun des Béninois de savoir que ceux qui applaudissent hier le Chef, prêts à lui lécher le cul parce que profitant et/ou abusant parfois allégrement de la confiance en eux placée par le Chef en orchestrant des scandales, une fois dénichés, se targuent le vilain plaisir de produire des kyrielles de publications de tomes aux antipodes des affaires ICC-SERVICES ; CEN-SAD.

 Sinon, comment comprendre que des « mouvanciers » bon teint, se réclamant urbi et orbi de la majorité présidentielle, à qui sont reprochées des malversations dans le dossier de la gestion du transfert sécurisé des véhicules d’occasion du port vers les parcs de vente délocalisés pour lequel leur agrément a été purement et simplement retiré du fait de défaillance notoire dans la mission, peuvent-ils assigner en justice par des machinations inavouées, des mensonges grotesques ce même gouvernement dont-ils se réclament?

Se proclamant très proches du pouvoir, pourquoi devons-nous créer au 1er magistrat de ce pays qui ne rêve que de son émergence, des situations qui s’apparentent à des scandales pour lesquels l’on n’a de cesse rendu responsable le Premier des Béninois qui n’a qu’un souci pour son pays celui de le hisser au concert des grandes nations ?

Et quelle leçon ont-ils tirée ces conseillers et autorités à divers niveaux des dénonciations à la limite plaisantins de certains hommes sans scrupule après le constat par le peuple des scandales sous le premier quinquennat du Docteur BONI YAYI en cherchant à continuellement protéger une classe de jeunes, avide du bon sens qui n’ont pour dieu que le manquement à l’autorité de l’Etat ? Pour ma part, digne Béninois dont je me réclame, Tony ADJOVI j’interpelle la conscience des vrais patriotes Béninois face aux agissements, intimidations voire même l’assignation en justice du gouvernement béninois par les responsables de la société BSAT pour le retrait de l’agrément accordé à leur société en juin 2008 pour une mission dont ils n’ignorent les charges et les conditions devant conduire au retrait de cet agrément.

Nous prions les Béninoises et Béninois de prendre connaissance dudit agrément et de la lettre de notification de son retrait. Certains qui auront certainement le même raisonnement que moi après lecture de cet agrément et celle de la notification de retrait se poseront absolument des questions telles que : Sont-ils devenus exprès des analphabètes (….), en se refusant de comprendre dans les lignes, le texte de l’agrément accordé et celui du retrait de cet agrément?

 – Sur qui ou quoi comptent-ils pour une indemnisation ou un dédommagement avec l’argent des honnêtes contribuables, pendant qu’ils se refusent eux à leur tour de procéder au reversement des droits et taxes liés à l’activité au budget national dans la gestion pour laquelle ils ont été agréés ; l’un des reproches et insuffisances ayant milité au retrait de cet agrément ?

Pourquoi se prétendent-ils protégés du pouvoir en foulant aux pieds l’autorité de l’Etat par le refus d’obtempérer aux décisions d’une commission ayant à sa tête M. Pascal Irénée KOUPAKI, alors ministre d’Etat au moment des signatures d’attribution et du retrait de l’agrément et actuel 1er ministre du gouvernement?

 Que cachent le silence et l’inertie de la commission voire ceux des autorités à divers niveaux, dans le rappel à l’ordre de ceux-là qui se réclament de la mouvance et qui complotent contre le gouvernement ?

De toute façon, moi Tony ADJOVI en acceptant l’étiquette d’opposant au Chef de l’Etat que ces jeunes qui balbutient à longueur de temps et à la recherche des gains faciles, m’ont collée auprès de certaines personnalités et autorités qui croient à ces genres d’allégations et ceci du fait de leur amnésie vis-à-vis de mes activités depuis 2006 en faveur du Chef de l’Etat, je souhaiterais passer par l’entremise de ma présente lettre ouverte pour informer et prendre à témoins le peuple sur les magouilles de M. (…) et consorts que très respectueusement j’invite sur un plateau télévisuel pour un débat contradictoire sur les faits.

 J’estime pour ma part, que ce débat pourra éclairer le peuple dans le dossier de l’attribution de son agrément et du retrait de celui-ci pour que cessent autant de supputations et d’acharnements sans fondement. Ensuite, je voudrais avertir certaines autorités qui tomberont dans les intimidations et les dilations (…), qu’elles seront les seules à être tenues responsables devant certains faits.

Enfin, je profiterai de cette occasion pour sincèrement féliciter mes vaillants collaborateurs qui croupissent sous le poids de la misère depuis six mois en travaillant sans salaire pendant que la société défaillante à qui est retiré l’agrément, perçoit impunément le fruit de leur travail de toutes les nuits et les rassurer d’une victoire certaine pour les jours à venir.

 Quant aux acteurs de la filière qui ont découvert la réalité et croient en ma bonne foi, je les rassure de ma détermination à conduire avec le comité de la gestion un aménagement idoine dans notre mission commune pour le bonheur de tous.

Pièces jointes : lettre d’attribution et de retrait de l’Agrément de la société BSAT

 Merci pour l’attention !

Tony ADJOVI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *