.
.

Le triomphe de la vérité

.

4ème journée des éliminatoires Can 2012 Bénin-Côte d’Ivoire 2-6:Les Ecureuils dissouts après la débâcle d’hier


L’entraineur intérimaire limogé, Fortuné Glèlè

L’équipe nationale de football a été dissoute hier par le gouvernement. C’est une décision prise après la déculottée mémorable subie par le Onze national face à la Côte-d’Ivoire (2-6). Selon le ministre des sports qui a annoncé l’information tard hier à la télévision nationale, c’est le Chef de l’Etat en personne qui a exigé cette mesure de salubrité afin de recomposer une nouvelle équipe.

Dans le même temps, l’encadrement technique a été dissout. Il s’agit notamment de l’entraineur Fortuné Glèlè, de son adjoint Omar Tchomogo. Cet encadrement intérimaire en place depuis la crise que connaît la Fédération béninoise de Football (FBF) est accusé d’avoir mal coaché le match d’hier qui précipite le Bénin à la touche de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon-Guinée Equatoriale 2012.

L’on ignore pour le moment si la mesure gouvernementale touche également Dénis Goavec, sélectionneur recruté depuis six mois mais qui reste oisif du fait de la crise. Le technicien français arrivé au Bénin ne sert pratiquement pas à grand-chose, alors qu’il est grassement payé par le Trésor Public béninois (environ cinq millions de FCFA par mois).

En prenant la mesure d’hier, le gouvernement semble laisser entendre qu’il impute la débâcle historique des Ecureuils au mauvais encadrement de l’équipe. Mais selon bon nombre d’observateurs, la profonde crise dans laquelle la FBF est plongée en est pour beaucoup dans le coaching approximatif ayant abouti à la catastrophe d’hier. Pour eux, il s’agit ni plus ni moins d’un saupoudrage laissant de côté la crise qui reste le nœud du problème.

José Mathias COMBOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “4ème journée des éliminatoires Can 2012 Bénin-Côte d’Ivoire 2-6:Les Ecureuils dissouts après la débâcle d’hier

  1. AMOUSSOU P

    Pour moi, c’est une ABERRATION, UNE GROSSIERE ERREUR de vouloir mettre tout sur le dos de l’ encadremment technique; c’est faire preuve de CECITE. lA VRAIE RESPONSABLE, c’est une FEDERATION dont les membres ne sont que des SYCOPHANTES, des ASSOIFFES DE POUVOIR et D’ARGENT habités par des intérêts bassement matériels.
    Aucun résultat tangible ne peut s’obtenir dans la DESUNION et c’est bien connu : « l’araignée ne pénètre pas dans le mur quand le mur n’est pas lézardé »
    Si on était uni avant le match contre la CI, jamais on aurait connu une telle déroute, une telle humiliation, une telle désillusion.
    C’est un général d’armée qui l’a dit « il n’y a pas de MAUVAISES TROUPES mais de MAUVAIS CHEFS ».
    Arrêtons de tirer à boulets rouges sur l’ENCADREMENT TECHNIQUE qui a été mis en place à la dernière minute pour COLMATER LES BRECHES, fruit de l’IMPROVISATION.
    Voyons plutôt la situation de façcon systémique, globale et commençons dès maintenant à néttoyer LES ECURIES D’AUGIAS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *