.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assemblée Nationale:La constitution des groupes parlementaires reportée à ce jour


Réunis en séance plénière hier jeudi 26 mai 2011 au palais des gouverneurs à Porto-Novo, les députés de la 6ème législature n’ont pas pu constituer les groupes parlementaires comme préalablement annoncé. La séance a donc été reportée à ce jour vendredi 27 mai 2011.

A l’appel du président Nago invitant les représentants des potentiels groupes parlementaires à monter au créneau pour la lecture des déclarations de constitution de groupes, il n’y a eu aucun mouvement dans l’hémicycle. C’était comme si apparemment aucun des forces politiques en présence n’est encore totalement prêt.

 C’est alors que le député Rosine Vyera Soglo a demandé au président de séance de leur accorder encore un peu de temps. Elle sera appuyée par son collègue Djibril Débourou, selon qui, même si les groupes parlementaires étaient prêts, il leur faut un temps pour permettre de rédiger leurs déclarations. Il a alors sollicité une suspension de deux heures.

 Un autre député a souhaité qu’au lieu de revenir après deux heures de temps, il ferait mieux de reporter la séance pour le lendemain vendredi. Cette dernière proposition ayant été approuvée par l’ensemble des députés, le président Mathurin Nago a donc suspendu la séance et annoncé son report pour ce vendredi.

Poursuite des tractations pour la constitution des groupes parlementaires

Aussitôt après la suspension de la plénière d’hier, les députés de la mouvance se sont retirés dans la salle polyvalente du palais des gouverneurs en vue de poursuivre les tractations pour la constitution de leurs différents groupes parlementaires ainsi que la désignation des présidents desdits groupes. Selon des sources concordantes, on apprend que les députés de la mouvance se sont constitués en quatre groupes parlementaires.

Trois groupes de 12 députés et un dernier groupe de 13 membres. Les présidents de ces quatre groupes sont même déjà connus. Il s’agit des députés Rachidi Gbadamassi, Daouda Takpara, Karimou Chabi Sika et Justin Agbodjèté. Au niveau de l’opposition parlementaire, les choses ne sont pas pour autant claires.

 Mais certaines sources révèlent que deux propositions sont en discussions. Soit tous les députés de l’union fait la nation se mettent ensemble pour constituer un seul groupe parlementaire avec ou sans les députés de la renaissance du Bénin qui pourraient à eux seuls constitués un autre groupe parlementaire. Il faut signaler qu’à ce niveau, les concertations pour la constitution des groupes parlementaires au sein de l’union fait la nation se font sans la participation des députés RB.

La Deuxième alternative, est que l’opposition se constitue en trois groupes parlementaires. Un groupe parlementaire constitué par les députés PRD et deux autres constitués par les députés PSD, Force clé, Madep, G13 Baobab et UPR.

Hugues E. PATINVOH

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *