.
.

Le triomphe de la vérité

.

Limogeage des conseillers spéciaux et techniques et des Chargés de mission du Chef de l’Etat:L’acte de salubrité publique de Yayi fortement approuvé par les Béninois


Le Président de la République, Dr Boni Yayi

La charité bien ordonnée commence par soi-même. Le Chef de l’Etat a fait sienne cette sagesse. C’est dans cette logique que, contre toute attente, le premier magistrat béninois a décidé, au terme du Conseil des ministres du lundi 23 mai 2011, de congédier sans exception tous ses conseillers spéciaux, conseillers techniques et les Chargés de mission.

Cette décision, spectaculaire à bien des égards, sonne comme une volonté affichée de Boni Yayi de traduire en fait sa promesse d’instaurer la bonne gouvernance dans la gestion des biens publics et surtout de réduire de façon drastique le train de vie de l’Etat.

 Ainsi, en décidant de se séparer de ses collaborateurs notamment ceux dont l’utilité laissait à désirer et suscitait la polémique en raison du caractère budgétivore de leur présence au palais de la présidence, Boni Yayi vient clore un chapitre contesté de sa gestion considéré comme paradoxal aux exigences de la bonne gouvernance et donner un signal fort à l’opinion au sujet de faire de son dernier quinquennat une source véritable d’impulsion de la refondation du Bénin.

Cela est d’autant plus vrai que ni les liens entre le Chef de l’Etat et certains de ses plus proches collaborateurs encore moins la contribution de ces derniers à sa réélection à la tête du Bénin le 13 mars 2011 n’ont émoussé son ardeur de faire le nettoyage afin de valoriser la bonne graine de l’ivraie.

Ainsi, selon la décision du Chef de l’Etat, certains des Conseillers spéciaux, conseillers techniques et des chargés de mission remerciés par le Chef de l’Etat et donc la compétence et l’utilité ne souffrent d’aucun doute, retrouveront dans les prochains jours leur poste auprès de Boni Yayi pour contribuer à ses côtés à la gestion du Bénin.

Somme toute, à travers ce grand coup de balai qui s’apparente à une « révolution de palais » et qui marque indéniablement un tournant décisif dans le processus de refondation du Bénin prôné par Boni Yayi pour sortir le pays de l’ornière.

Wandji A

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *