.
.

Le triomphe de la vérité

.

Honorable Soulé Sabi Moussa sur Océan FM ce week-end:« La mouvance n’a aucun intérêt à casser l’Union fait la Nation »


L’Honorable Soulé Sabi Moussa

Invité à plancher sur ‘’Océan Fm’’, l’Honorable Soulé Sabi Moussa n’a pas marché sa langue à expliquer au peuple béninoise les dispositions qui ont conduit à l’obtention d’un bureau pour la 6ème législature dont il demeure membre. Très tôt, l’élu de la liste Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) à l’Assemblée nationale a démenti l’opinion selon laquelle, la mouvance est restée dans la droite ligne de diviser l’opposition pour s’accaparer de la majorité des sièges au sein de la 6ème législature.

 Ainsi considérant le député de la Renaissance du Bénin (RB), Boniface Yèhouétomè comme un membre influent et efficace de l’Union fait la Nation (UN), il a fait savoir que c’est plutôt la main tendue de la mouvance qui a conduit à cette acception. « La cassure de l’opposition n’a jamais animé la mouvance. Il faut comprendre qu’il y a eu seulement mal compréhension.

Donc cela ne nous servirait à rien de casser l’UN encore que nous constituons la force dominante » va donc déclarer l’invité. Deuxième expérience à l’Assemblée nationale, il a fait comprendre la nécessité de l’existence d’une opposition au sein d’une Nation et plus loin dans un hémicycle. A cet effet, il a fait observer que le statut démocratique du pays n’empêche pas des politiques à se réunir pour défendre une idéologie.

Toutefois, l’élu du département de l’Alibori a souligné le rôle qui devrait être celui de l’opposition. Selon lui, une Nation ne se construit pas par un seul regroupement politique. Leur devoir serait d’accompagner les actions de développement que le gouvernement en place initie en l’endroit des populations. Pour lui, il n’a pas une famille à l’Assemblée quand il s’agit de mettre en place un bureau de l’Assemblée nationale.

 L’Honorable a dès lors précisé que l’Assemblée nationale est un lieu par excellence de la politique nationale où les autres ont aussi leur mot à dire pour participer à la gestion de ce pays. Le choix de l’Honorable Boniface Yèhouétomè comme deuxième vice président est selon lui le bébé qu’a accouché la négociation entre la mouvance et l’Union fait la Nation.

En outre, à la question de savoir, s’il n’était pas possible de procéder au calcul de proportionnalité pour chaque force comme l’a souhaité le présidium ayant dirigé le vote, le 1er rapporteur de commission du plan, de l’équipement et de la production de la 5ème législature a répondu par la négation. Et pour se justifier il a précisé qu’il n’y a pas un seul article de la constitution qui parle de la règle de proportionnalité.

Candidature de Grégoire Laourou

Invité également à se prononcer sur l’agitation qui a marqué l’occasion de l’élection des se pt membres au sein de la mouvance présidentielle, concernant le positionnement de l’Honorable Grégoire Laourou au poste de Président contre son collègue Mathurin Nago, l’Honorable Soulé Sabi Moussa a confié qu’il a reçu lui aussi un beau matin comme tous les citoyens l’information dans les journaux selon qu’un certain nombre députés suscitaient la candidature de Laourou.

 Une nouvelle fois, il est venu formellement démentir cette rumeur qui a enragé la mouvance. « J’ai compris que c’était des stratégies de sondage. L’opposition peut le faire pour nous agiter mais je ne dis pas que c’est le cas » a-t-il précisé. Par ailleurs, l’élu de la 2ème circonscription électorale a invité ses collègues à œuvrer pour une mission commune. Selon lui, pour l’heure, l’hémicycle béninois mérite toutes les forces pour relever l’enjeu au sein de la 6ème législature.

Wandji A

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *