.
.

.

Evaluation du système de sécurité au Bénin: La Société civile béninoise visite 20 postes de police et de gendarmerie


L’édition 2010 de la semaine mondiale de visite de postes de police et de gendarmerie n’est pas passée inaperçue au Bénin. A l’initiative du Réseau ouest africain pour l’édification de la paix (Wanep-Bénin), vingt (20) postes de gendarmerie et de police ont reçu des délégations de la société civile béninoise. 

Destinée à favoriser des reformes en matière de sécurité notamment dans les pays en voie de développement, la semaine de visite des postes de police et de gendarmerie est une initiative internationale de la Société civile à laquelle prennent part neuf (09) pays africains dont le Ghana, le Malawi, le Cameroun, le Botswana, le Liberia, la Sierra Leone, le Nigeria, l’Ouganda et le Kenya. Ainsi, après l’édition 2007 à laquelle il avait pris part, le Bénin a une nouvelle fois sacrifié à cette manifestation à travers le déploiement de nombreuses délégations de la Société civile dans une vingtaine de postes de police et de gendarmerie sur l’étendue du territoire national. Il en est ainsi par exemple des gendarmeries d’Agblangandan, Godomey, Agla, Abomey-Calavi, Avotrou…et des commissariats de police de Xwlacodji, Kpondéhou, Dantokpa, Gbèdjromèdé, Fifadji…

Cette descente dans les postes de police du Bénin vise, selon les responsables de la Fondation Cleen, principal soutien financier de Wanep-Bénin dans la réalisation de cette enquête, à évaluer la qualité des services offerts aux usagers, les conditions de travail des agents chargés de la sécurité publique, les conditions de détention des prisonniers, la transparence et la responsabilité…en vue de reconnaître et récompenser les meilleures pratiques au sein des postes de police et de gendarmerie dans le monde. Par ailleurs, explique la directrice adjointe de Cleen Foundation, Mme Kèmi, « les pratiques observées lors de la visite des postes de police et de gendarmerie peuvent être prises en compte par les autorités en charge de la sécurité pour favoriser des reformes au Bénin ».

Pour sa part, le Coordonnateur chargé de l’alerte précoce et de la prévention des conflits de la zone 4 de la Cedeao à Wanep-Bénin, Constant Gnacadja estime qu’à travers cette activité prévue pour se tenir du 22 au 28 octobre prochain à travers le monde, les autorités béninoises peuvent poser les jalons pour une reforme qualitative du système de sécurité susceptibles de contribuer au développement du pays.

Notons que lors de la 1ère édition de la visite des postes de police et de gendarmerie au Bénin en 2007, le commissariat spécial de Dantokpa avait été primé pour ses bonnes pratiques ; toute chose  qui lui avait alors valu de recevoir d’importants lots d’équipements pour des performances plus encore grandes.

Jean-Claude DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *