.
.

Le triomphe de la vérité

.

Célébration du cinquantenaire de l’accession du Bénin à l’indépendance: La diplomatie béninoise mobilise 12 Chefs d’Etats à Porto-Novo


A évènement exceptionnel, mobilisation exceptionnelle, pourrait-on dire. En effet, dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale, l’offensive diplomatique mise en œuvre par le gouvernement permettra de donner un cachet spécial à l’évènement à travers la présence de douze (12) Chefs d’Etats africains dans la capitale politique béninoise. En effet, les festivités du 1er août seront marquées cette année par l’arrivée des présidents du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Burkina-Faso, du Tchad, du Mali, du Sénégal, de la Centrafrique, du Nigeria, du Gabon, du Congo Brazzaville, de la Guinée Equatoriale…qui ont déjà confirmé leur participation à la célébration de la fête nationale du Bénin. Ainsi, de Dénis Sassou N’Guesso à Laurent Gbagbo en passant par Théodoro Biang N’Guéma, Blaise Compaoré, Idriss Déby Itno, Ali Bongo, Faure Gnassingbé, Abdoulaye Wade, Good Luck Johnson ou encore, les Chefs d’Etats africains viendront contribuer à donner un vif éclat à cette commémoration de ce cinquantenaire que célèbrent seize (16) autres pays  africains dont treize (13) anciennes colonies e la France.

De leur côté, le royaume du Maroc, le Niger, l’Union Africaine et la France Cameroun seront présents à travers certaines personnalités de haut niveau dont des ministres, des présidents d’institutions, des commissaires…

Ancienne puissance coloniale, la France sera aux côtés du Bénin à travers son ministre de l’intérieur Brice Hortefeux.

Ainsi, cette présence massive de dirigeants étrangers à la célébration du cinquantenaire témoigne des solides relations d’amitié qu’entretiennent le Bénin avec ces pays et surtout met en relief l’efficace mais discrète offensive diplomatique déployée par le Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi et son ministre des Affaires étrangères, Jean-Marie Ehouzou en direction des leaders du continent africain.

Somme toute, en réussissant à mobiliser ces Chefs de l’Etat, le gouvernement pose les jalons pour une célébration inoubliable de l’édition 2010 de la fête nationale.

Jean-Claude DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



2 thoughts on “Célébration du cinquantenaire de l’accession du Bénin à l’indépendance: La diplomatie béninoise mobilise 12 Chefs d’Etats à Porto-Novo

  1. abdou

    La France à invitée ses « colonies » lors de la fête du 14 Juillet dernier. Nos grands chefs d’états se sont présentés toutes activités cessante à l’exception de Gagbo. Aujourdh’ui c’est le tour des pays dits  » indépendants » et la grande france se fait représentée par un ministre. Il faut qu’on comprenne que nous n’entretenions pas des relations saines et équitables avec cette France. Cette situation est pour moi est désolante et ne mérite pas de crier à toute tête « cinquantenaire » et de jubiler. On doit pouvoir montrer que si nous sommes vraiment « indépendant », il faut entretenir des relations gagnants gagnants avec tous les états. Quand Gagbo est occupé, il envoie un ministre , même si ses relations avec la France ne sont pas roses. Il a au moins le courage de les ignorer. Et nous autre ? Après tout, la France a plus besoin de l’Afrique que l’inverse. En plein scandale ICC, Yayi s’est empressé d’aller fêter avec son colonisateur. C’est dommage et pour moi, je crois bien que nous avons abordé une nouvelle forme de colonisation, celle ci est plus dangereuse que la précédente. A nous de réfléchir.

    AGO

  2. kow

    Cest une honte. les Peres des inedepandances africaines ont lutte’ pour arracher ce qu’on appelle aujourdhui « independance » aux Francais. Mais la route pour la vraie indepandance est encore tres loin. Les Chefs d’Etat actuels ne font absolument rien pour continuer la lutte et arracher une veritable independance. Notre monnaie CFA est toujoyrs frappee et controllee par la France, La france s’immixe a tout de bras dans les affaires africaines, nos elections, nos economies, et se fait toujours passer pour le defenseur de l’Afrique francophone au sein de la communaute’ internationale (G8, ONU etc.). Bizarrement nos chefs d’Etta actuels mordent a l’appat et se disent tres fier de la facon dont la France nous traite. A quand la veritable lutte pour notre independance pour que nos enfants puissent se rappler de nous avec fierte telle que nous nous souvenons aujourdhui des peres des independances des annees 60.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *