.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assemblée Nationale: Ouverture ce jour d’une session extraordinairede tous les dangers


 Seulement 10 jours après la clôture de la première session ordinaire de l’année 2010 qui leur donne droit à trois mois de vacances parlementaires, les députés de la cinquième législature doivent écourter leurs temps de repos pour reprendre le chemin du palais des gouverneurs à Porto-Novo. C’est en effet aujourd’hui lundi 26 juillet 2010 que s’ouvre la session extraordinaire demandée par une quarantaine de députés  et acceptée par le bureau de l’institution parlementaire de même que la réunion de la conférence des présidents en leur séance du vendredi 23 juillet dernier. L’ordre du jour de cette session extraordinaire porte sur plusieurs dossiers dont entre autres, l’examen des lois électorales et l’étude et l’adoption de la proposition de résolution tendant au renouvellement de la confiance de la commission des lois à sa présidente ou à sa destitution. Se serait également l’occasion pour les élus de la nation de se prononcer sur la demande du chef de l’Etat de faire poursuivre devant la haute cour de justice quatre anciens ministres de la République. Il s’agit des ministre Armand Zinzindohoué dans l’affaire Icc-services, Soulémana Lawani dans l’affaire Cen-Sad, Kamarou Fassassi par rapport à la Sbee et enfin Rogatien Biaou dans l’affaire de vente frauduleuse d’une parcelle appartenant à l’Etat Béninois aux Etats-Unis. Cette session extraordinaire s’annonce très houleuse, au regard de ces dossiers qui y seront traités. Tous les regards seront donc tournés vers l’assemblée nationale qui deviendra encore une fois et dès ce lundi, le centre d’attraction de tous les débats politiques du pays.

Hugues PATINVOH

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *