.
.

Le triomphe de la vérité

.

encadrement technique de la Sélection nationale junior: Alain Gaspoz démissionne


Coup de théâtre au sommet de l’encadrement technique des Ecureuils à une semaine du match des préliminaires entre le Bénin et le Burkina ! Alain Gaspoz démissionne. Le technicien béninois a fait une déclaration vendredi dernier. Au cours de sa sortie, l’ancien Ecureuil a fustigé les errements des membres de la fédération, son indignation face à l’amateurisme des dirigeants et a parlé des arriérés de salaire de onze mois non payés jusqu’ici. Tout ceci fait qu’il démissionne.

 Déclaration sur la situation actuelle et de la démission de la sélection nationale junior de football du Bénin

 Après  plusieurs mois de reports, j’ai tenu le 14 juin dernier une séance avec les représentants de la fédération Béninoise de football. Ils nous présentaient le programme qui suit :

Premier regroupement junior du 15 au 25 juin à Cotonou2

Deuxième regroupement junior du 10 au 25 juillet

Match aller le 25 juillet et match retour le 8 août.

Dans un courrier adressé au ministre des sports, je rappelais les différents programmes de préparation déposés sans suite, l’absence d’un exemplaire de mon contrat qui arrive à échéance le 31 juillet 2010 et les 11 mois d’arriérés qui me sont dus.

J’ai proposé ce qui suit :

– Stage bloqué du mercredi 16 juin au dimanche 25 juillet

– 4 matches de préparation contre des équipes de première division ou des sélections nationales juniors.

A la suite de cette correspondance, une deuxième, en date du 30 juin a été déposé au nouveau ministre des sports.  J’avais donné jusqu’au vendredi 2 juillet pour la résolution des problèmes posés, auquel cas, je me retirais de la tête de l’équipe. Le mardi 6 juillet dernier, j’avais annoncé mon retrait provisoire de la tête de la sélection nationale junior du Bénin. J’avais posé les conditions de ma présence à la tête de l’équipe des moins de 20 ans par trois conditions :

La signature effective de mon contrat par toutes les autorités concernées. Ce qui s’est fait. La deuxième condition était la tenue d’un match amical le week-end du 18 juillet pour évaluer le niveau des juniors. Les conditions d’hébergement et le volet médical constituaient le 3e point de mes exigences. Malgré les 11 mois d’arriérés de salaires, je n’ai demandé que les frais engagés par moi-même pour la communication et les déplacements. Pour le premier stage effectué, mon staff et moi n’avons pas été rémunérés. En début de semaine, pour le deuxième stage actuellement en cours, l’arrivée des joueurs expatriés a été confirmée par la Fbf. La liste des locaux  a donc été réduite à contrecœur afin de limiter les dépenses et pour intégrer les jeunes béninois évoluant en Europe.

Les contacts que j’ai pris les 7, 8 et 9 juillet dernier avec les parents, les joueurs, les clubs et les agents afin de les convaincre de venir pour 10 jours avant le match du 25 juillet, malgré leur planning de préparation en club. Chose qui devrait être prioritaire par rapport à la sélection d’un pays comme le nôtre. Après quelques jours, à mon grand étonnement, grâce au programme établi, 8 ont donné leur accord. Le mercredi 14 juillet 2010, un dernier rebondissement est intervenu. En effet, la Fbf annonce qu’elle fait marche-arrière pour les expatriés et qu’il n’y aura pas de match le week-end du 18 juillet pour la préparation de l’équipe. Pire encore, remet en cause les licences juniors approuvées par la ligue au début du championnat la saison écoulée. La Fbf arrête la préparation pour le vendredi 16 juillet et me demande de recomposer un groupe avec des âges réels. Je me trouve donc sans équipe à une semaine du match aller des éliminatoires can Jr 2011. Je précise qu’en aucun cas je ne peux cautionner la fraude, le désordre et l’improvisation, que ce soit des joueurs ou de leurs  dirigeants.

En conclusion, toutes ces situations me discréditent au niveau européen, vis-à-vis des familles, des joueurs expatriés évoluant en Europe, des clubs professionnels de renom et des agents qui défendent les intérêts des joueurs et envers les joueurs locaux que je me suis hâté à former. Cette décision de la Fbf compromet mon programme de préparation maintes fois réajusté aux exigences des dirigeants du football béninois. Je prends ceci comme un sabotage de mon travail et mets à mal mes compétences et ma conscience professionnelle. Il y a un an, quand je m’engageais à la tête de cette équipe, j’avais une conviction, une vision et un projet qui aujourd’hui ne cadrent plus avec les situations qui me sont imposées.

J’annonce donc officiellement ma démission du poste de sélectionneur nationale Junior à compter de ce jour et cette décision est irrévocable.

 Je resterai néanmoins le premier supporter des Écureuils du Bénin. 

  Alain Gaspoz

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page