.
.

Le triomphe de la vérité

.

Affaires acquisition de machines agricoles: Yahouédeou revient à la charge avec des preuves troublantes


Le député Yahouédéhou Janvier

L’affaire de l’acquisition des machines agricoles par l’Etat béninois pour le compte du programme de promotion de la mécanisation agricole (Ppma) est loin de connaître son épilogue. Le député Janvier Yahouédéou qui a affirmé depuis le début du dossier une maîtrise totale des méandres de ce qu’il qualifie de scandale financier revient, après le passage du gouvernement à l’Assemblée nationale, à la charge avec des pièces à conviction qui attestent de toute la dimension de ses investigations sur le sujet.

Alors que le débat a longtemps tourné autour de la différence entre le prix défendu par le député Yahouédeou et le prix annoncé par le Ppma et constituant la surfacturation soutenue par le député, ce dernier est allé au fond du dossier pour s’intéresser à la qualité-même des sociétés bénéficiaires des marchés d’achat des matériels au Bénin puis des sociétés fournisseurs. Des pièces à conviction rendues publiques par le député Yahouédéou, il s’en dégage de sérieuses matière à réflexion.
Les bénéficiaires
Les cinq sociétés béninoises bénéficiaires de ce marché d’achat des machines agricoles que sont SPL Sarl, CENADIS, CDGA, ADJITI Sarl et LA SAVANE ont selon les révélations du député, obtenu ces marchés dans la fourchette de 1 milliard à 3milliards Fcfa à travers des marchés gré-à-gré. A travers un tableau récapitulatif, le député a mis à nu le statut de ces sociétés respectives crées pour la plupart dans la foulée de la création du Ppma et dont les propriétaires sont curieusement des parents, alliés et amis.
Les fournisseurs
A ce niveau le député s’est livré au grand déballage sur la situation grave du fournisseur choisi par l’Etat béninois pour un marché aussi important englobant plusieurs milliards de frais du contribuable. Des Factures originales de la société Gyrotrac, de l’aveu du 3e actionnaire de Gyrotrac à la Cour des Faillites des Etats-Unis, de l’avis d’interrogatoire à l’avis de faillite de la société, Janvier Yahouédéou a confirmé toute la délicatesse de la situation de la société qui est choisie par le Bénin dans la livraison des machines agricoles.
Le député conclura dans son tableau comparatif des prix que la surfacturation dans ce dossier s’évalue à 5 433 308 319 Fcfa.
Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



6 thoughts on “Affaires acquisition de machines agricoles: Yahouédeou revient à la charge avec des preuves troublantes

  1. Mondjinnagni

    Merci Honorable député Janvier YAHOUEDEHOU. Vas plus loin car tout le peuple béninois est derrière toi pour démasquer les auteurs de cette surfacturation, de ces bandits qui cherchent à mettre le pied à genou tout en nous criant la bonne gouvernance.

  2. Moyafa

    Si tout ce qui est écrit dans ce document est vrai, je ne sais plus ce que nous attendons pour bouter dehors ce régime.Aho!cho.Pitié,pitié pitié de nous.Nous on n’a rien on souffre pour joindre les deux bouts tout le temps et vous vous vivez dans l’opulence masquée.Pitié svp pitié de nous.Sâchez cependant qu’un bien de ce genre ne peut vous profiter à long terme et tout cela vous rettrapera un jour car DIEU même ne cautionne pas une fortune acquise de cette manière là.Nous,nous finissons mais que vont devenir nos enfants dans ce pays qui nous est commun puisque nous n’avons plus une autre patrie. Ayez peur de DIEU celui à qui appartient notre âme et notre existance.Vos prédécésseurs qui ont vécu comme vous sont où aujourd’hui?Pensez à ce jour où ces fortunes ne pourront plus vous servir. Arrêtez de nous faire souffrir car on ne vous a pas élus pour ça. Mais sâchez que vous rendrez compte à DIEU de comment vous nous avez dirigés.Au moins cela est sûr.

  3. Marc ALASSANI

    Je crois que cette affaire de machine agricole ressemble un peu à un scéne de haine et de jalousie.
    Il faut que l’Honnorable YAHOUEDEHOU accepte faire un débat avec le Directeur du Projet PPMA. Si tant est que on peut achéter les tracteurs de 30 chevaux à 1.850.000 francs cfa, je crois que tous les Béninois peuvent s’acheter de tracteurs et même l’honnorable YAHOUEDEHOU peut également débourser 10.000.000 de francs CFA pour offrir au moins 10 tracteurs aux paysans de son village.
    Pour pouvoir me convaincre, et se faire rassurer lui même de ce qui est écrit dans les propectus, l’Honnorable YAHOUEDEHOU aurait simplement commandé chez le même fabriquant un tracteur pour voir à combien cela lui reviendra à Cotonou.

    Parlant de marché gré à gré, l’Honnorable YAHOUEDEHOU a lui aussi eu des marchés gré à gré sous le régime YAYI; que veut il faire savoir au peuple, Il doit comprendre que le peuple n’est pas aveugle il comprend et pourras juger en 2011.

  4. IWS

    Désolant tout ça. Yayi est une honte pour la République, n’en déplaise à ses « fans ».
    Pour ma part, il est temps que nos amis du nord créent la République de l’ATABOR et nous fichent la paix. Nous avons assez d’être dirigés par des crétins.

  5. Marc ALASSANI

    Je crois que cette affaire de machine agricole ressemble un peu à un scéne de haine et de jalousie.
    Il faut que l’Honnorable YAHOUEDEHOU accepte faire un débat avec le Directeur du Projet PPMA. Si tant est que on peut achéter les tracteurs de 30 chevaux à 1.850.000 francs cfa, je crois que tous les Béninois peuvent s’acheter de tracteurs et même l’honnorable YAHOUEDEHOU peut également débourser 10.000.000 de francs CFA pour offrir au moins 05 tracteurs aux paysans de son village.
    Pour pouvoir me convaincre, et se faire rassurer lui même de ce qui est écrit dans les propectus, l’Honnorable YAHOUEDEHOU aurait simplement commandé chez le même fabriquant un tracteur pour voir à combien cela lui reviendra à Cotonou.

    Parlant de marché gré à gré, l’Honnorable YAHOUEDEHOU a lui aussi eu des marchés gré à gré sous le régime YAYI; que veut il faire savoir au peuple, Il doit comprendre que le peuple n’est pas aveugle il comprend et pourras juger en 2011.

  6. mondé saralfam

    Bon travail Honorable.
    Les dates de création des sociétés disent tout sur la suite. A cela, si l’on ajoute le gré à gré, on comprend aisément que cela ne peut conduire qu’à des surfacturations.
    Les textes de la République n’autorisent ces gré à gré que dans des conditions exceptionnelles.
    Papa Marc Alassanne, il s’agit de respecter des textes car cet argent appartient au peuple.
    Si vous avez des preuces que l’Honorable a fait des surfacturations, avancez vos éléments au lieu de déclarations gratuites.
    Ce que vous aviez écrit est semblable à ceci : « Papa Marc Alassane est associé à Niéri Bio et Boko Ange Olivier dans l’affaire des tracteurs agricoles »
    Pour votre gouverne, sachez que les tracteurs peuvent se vendre au prix déclaré par Yahouédéhou, les frais de transport sont connus et les matériels agricoles sont exonérés au Bénin depuis dix ans déjà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *