.
.

Le triomphe de la vérité

.

Composition stratégique du 4ème gouvernement du Changement: Boni Yayi réussit le quadrillage politique du pays


L’avènement du quatrième gouvernement du changement le vendredi 18 juin dernier a révélé Boni Yayi dans ses attributs de politicien, pourrait-on dire. En effet, longtemps cloîtré dans  son manteau d’économiste de développement considéré comme un novice politique dans sa gestion du Bénin, le Chef de l’Etat vient se faire découvrir sous un nouveau jour à ses compatriotes. Ainsi, en réussissant à se doter d’un gouvernement composé d’acteurs politiques susceptibles de mobiliser les populations en sa faveur, le Chef de l’Etat dévoile les acquis politiques de ses quatre années de gestion qui lui ont permis, au contact des crises et des ruses politiques de ses adversaires, de se forger à son tour une carrure politique. C’est à cet effet qu’il vient de s’entourer entre autres de l’ancien secrétaire exécutif et député de la Renaissance du Bénin (RB), Candide Azannaï dont le parti Restaurer l’Espoir a réussi, en l’espace de quelques mois d’existence, à susciter une adhésion massive des populations. Ainsi, fin politicien, Candide Azannaï apparaît comme un pion essentiel dans le nouveau dispositif mis en place par le Chef de l’Etat pour freiner les ardeurs de l’opposition au régime du Changement.

par ailleurs, le recours au conseiller communal et chef d’arrondissement de Calavi, Gérard Kuassi dont la forte popularité permettra de rallier à la cause du Chef de l’Etat l’électorat d’Abomey-Calavi, la commune la plus peuplée de notre pays tandis que Modeste Kérékou, vice président du parti Union pour la relève (Upr), considéré comme le plus illustre héritier politique de son père, l’ancien Chef de l’Etat et dont la présence au cours de la 4ème mandature de l’Assemblée Nationale a permis d’asseoir une notoriété au sein des populations du septentrion en général et celles de la commune de Natitingou en particulier constitue indéniablement un atout pour le camp présidentiel. Il en est de même de la nièce du président Emile Derlin Zinsou et présidente du parti Udbn, Claudine Prudencio dont les multiples actions sociales en faveur des populations les plus démunies de notre pays mais surtout de la couche féminine des différents marchés du Bénin qui lui doit de nombreuses infrastructures socio-communautaires ; toute chose qui lui vaut de jouir d’une grande popularité au sein de cette composante de la population béninoise. Par ailleurs, en portant son choix sur l’ancien directeur général du Cerpa Mono-Couffo, Michel Sogbossi, Boni Yayi fait l’option de bénéficier de l’influence d’un illustre fils et acteur politique de ces départements où, au fil des mois et des échéances électorales, le camp présidentiel a vu s’altérer sa côte de popularité. Ainsi, à travers sa nomination, l’ancien Dg Cerpa Mono/couffo voit sa capacité de mobilisation fortement mise à contribution dans la perspective des grands défis qui se profilent déjà à l’horizon pour Boni Yayi et ses partisans. Les nominations de Aké Natondé, patron de l’école supérieur Hecm et de Clément Dègbo, ancien directeur de cabinet au ministère des sports et des loisirs et chef de parti, à l’instar de Natondé Aké répondent à la volonté affichée par Boni Yayi de quadriller le Bénin et renforcer l’adhésion des populations à sa vision. Ainsi, la promotion de Aké Natondé dévoile les ambitions du Chef de l’Etat de contrôler la région Agonlin, fief du Dg de Hecm tandis que celle de Clément Dègbo dont le parti politique a été récemment porté sur les fonts baptismaux vise à assurer le contrôle de Zè, Sô-Ava et alentours. Dans cette volonté de quadrillage, le Dr Boni Yayi n’a pas oublié la jeunesse béninoise. Ainsi, s’explique, selon plusieurs observateurs politiques, la nomination du jeune ministre Bertrand Sogbossi dont la proximité avec les jeunes sert de tremplin au renforcement des liens avec cette frange importante de la population béninoise.

Somme toute, à travers ce savant dosage entre jeunes technocrates et fins politiciens, Boni Yayi redonne toute sa place à l’action politique dans ses ambitions en faveur de notre pays.

 Jean-Claude DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *