.
.

Le triomphe de la vérité

.

6ème rejet du rapport d’activité du Président de l’Assemblée nationale : Nago bat le record de l’impopularité au parlement


Chose promise, chose due. Sans surprise en effet, les députés de la 5ème législature ont dans leur grande majorité, voté contre le rapport d’activité de leur président, Mathurin Nago par 35 voix pour, 48 contre et 0 abstention. Plus qu’un désaveu, cette succession de votes sanctions est une première dans l’histoire de la législature béninoise et témoigne à suffisance que la deuxième personnalité de l’Etat est vouée aux gémonies par ses collègues. Il ne peut d’ailleurs en être autrement au regard des charges qui pèsent contre le président de l’Assemblée nationale accusé d’être aux ordres du gouvernement du changement. D’autres y lisent les conséquences du mode d’élection même du Président Nago au perchoir qui s’était opérée par procuration de nombreux députés absents lors des élections. Recalé pour la 6ème fois, le Président de l’Assemblée nationale apparait désormais comme le président qui a battu le record historique en matière de rejet de rapport d’activité. Si la morale était une science en politique, cet énième rejet, le 6ème du genre, devrait amener l’auteur dudit rapport à tirer les conclusions qui s’imposent. Car quand le peuple rejette son dirigeant toute les fois, c’est un mauvais signe.  

 Et de six!

46 voix pour, 35 contre. C’est par ce vote que les députés de la cinquième législature ont rejeté pour la sixième fois consécutive le rapport d’activité du président de l’Assemblée Nationale le professeur Mathurin Coffi Nago pour la période du 1er Novembre 2009 au 31 Mars 2010. En effet, conformément aux dispositions de l’article 21 du règlement intérieur de l’institution parlementaire, le président de l’Assemblée Nationale a l’obligation de rendre compte à l’Assemblée nationale de ses activités, de sa gestion et lui fournir toutes explications qui lui seront demandées en début de chaque session ordinaire. C’est à ce devoir constitutionnel que le président Nago s’est adonné au cours de cette séance plénière, la toute première après l’ouverture officielle de la session ordinaire en cours le 16 Avril dernier.   On retiendra pour l’essentiel dans ce rapport qu’il a été organisé pendant la période de référence une session ordinaire et deux sessions extraordinaires pour un total de 16 séances plénières tenues. 12 textes de lois ont été adoptés dont 7 lois ordinaires et 7 autorisations de ratification. S’agissant du contrôle de l’action gouvernementale, seulement 2 questions écrites sur les 7 posées par les députés et régulièrement transmises au gouvernement ont connues de réponse de la part du gouvernement. Les députés ont également posé 7 questions orales avec débats et 8 questions d’actualité dont une seule  a fait l’objet de débat en plénière. Aucune commission d’enquête parlementaire n’a été créée pendant cette période, mais les anciennes commissions d’enquêtes et d’information parlementaires continuent de se tenir et leurs rapports sont en cours. Du point de vue du travail au sein des commissions permanentes du parlement le travail est évalué à 48% un taux relativement faible qui n’a pas manqué de susciter des réactions au sein des députés de l’opposition. Pour les députés FCBE Daouda Takpara, Djibril Débourou, Bénoît Dègla, Soulé Sabi Moussa, Amadou Tayo, Erin N’Dah et Affo Djobo, le rapport du président Nago est très bon et excellent. Ils lui ont dit toute leur admiration pour cet effort progressif que déploie le président pour présenter un rapport de qualité malgré les rejets successifs. Contrairement à leurs collègues de la mouvance qui ont félicité et décerné un satisfecit total au président Nago par rapport à son rapport, les députés de l’opposition ont en effet jugé ce rapport minable, loin de la réalité au parlement. Selon le député Luc Da Matha Santana, l’intervention du président dans le dossier de non versement des fonds alloués à l’Assemblée Nationale pour son fonctionnement est maladroit et interpelle le président Nago lui-même. Le député Timothée Gbèdiga à quant à lui fait part de ses inquiétudes par rapport à la gestion qui est faite  des dossiers au niveau des commissions. Pour Eric Houndété, ce rapport du président Nago est à féliciter pour sa quantité ; mais au vu des statistiques dira t-il, le parlement a beaucoup régressé et l’organisation de seulement 12 séances plénières sur la possibilité d’une quarantaine est un record. Le député Augustin Ahouanvoébla a lui déclaré qu’il est profondément désolé d’avoir à demander à ses collègues de voter contre ce rapport qui selon lui ne reflète pas la réalité. Il sera appuyer par son compagnon du groupe parlementaire PRD Ismaïl Serpos Tidjani qui a relevé une violation permanente du règlement intérieur ainsi que de la constitution par le président. « Quelle est la loi que nous appliquons au parlement béninois a-t-il demandé au président avant de dire son désaccord vis-à-vis de ce dernier par rapport à l’attitude du président lors de la polémique soulevée par le non versement par le gouvernement des dotations budgétaires du premier trimestre 2010 à l’Assemblée Nationale. Le député Epiphane Quenum a regretté le faite qu’au lieu de 47 plénières plausibles, seulement 16 ont été tenues, que le rythme de travail à la cinquième législature est en deçà de la moyenne et qu’également le contrôle de l’action gouvernemental soit assez faible. En conséquence, il conclut aussi que le rapport du président Nago n’est pas bon. Le président de l’Assemblée Nationale n’a pas manqué d’apporter des éclaircissement à certaines préoccupations des députés et a déclaré que contrairement aux critiques formulées, son rapport est très bon et qu’il laisse le choix à ceux qui pense le contraire de le voter ou de le rejeter. Après l’annonce des résultats du vote qui a consacré ce rejet de son rapport le président Mathurin Nago sur un ton ironique a dit bravo aux députés de l’opposition pour cela.

 Hugues PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page