.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite des journalistes ouest-africains au siège du GIABA: Dr Abdullahi Shehu appelle à la mobilisation contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest


Vues : 2

En séjour à Dakar au Sénégal dans le cadre du stage de perfectionnement qu’a organisé à leur intension l’Institut International de Journalisme d’ Inwent sur les enjeux journalistiques de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest, la quinzaine de journalistes venus de l’espace CEDEAO ont effectué le mercredi 4 mars  dernier une visite dans l’enceinte du Groupe Intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest (GIABA). Occasion pour  le premier responsable du GIABA, Dr Abdullahi  Shehu de présenter son institution et ses défis.

 Créé en 2000 à Lomé par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté  Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Groupe Intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest (GIABA)  devenu fonctionnel depuis la mise en place en 2006 de son secrétariat a plusieurs missions dont l’objectif à terme est de protéger les économies des Etats membres contre les méfaits du blanchiment des produits d’origine criminelle. Analysant en effet l’état de pauvreté grandissant de l’Afrique de l’Ouest, les dirigeants de la région se sont aperçus que le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sapent dangereusement le développement économique en provoquant l’érosion du capital social et humain, portant ainsi atteinte à la stabilité sociale. Car les produits du crime alimentent la corruption qui, à son tour, facilite la perpétration des crimes et porte atteinte à l’état de droit. Selon le DG/GIABA,  Dr Abdullahi  Shehu, C’est en se rendant à l’évidence que les troubles politiques récents souvent provoqués par la lutte pour la main mise sur les ressources ont provoqué  un chao total dans certaines parties de la région que les Chefs  d’Etat de la CEDEAO ont pris la résolution de lutter contre le crime organisé à travers l’institutionnalisation du GIABA qui a pour mission de faire adopter les normes contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, faciliter l’adoption et la mise en œuvre par les Etats membres de mesures contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme etc.  Pour atteindre ses objectifs, le GIABA s’appuie sur ses quatre organes (un comité ad hoc comprenant les ministres de la justice, des finances et de la sécurité de chaque état membre ; le secrétariat ; la commission technique ; un réseau de correspondants national) a expliqué aux journalistes le DG/GIABA. En exposant d’ailleurs quelques acquis de son institution, Dr Abdullahi  Shehu a laissé entendre que le blanchiment d’argent n’est pas l’apanage de l’Afrique de l’Ouest. Mais spécifiquement,  l’argent mal acquis ici est ramené d’ailleurs. En indiquant la nécessité de mener une guerre sans merci à ce phénomène qui décime la région, le DG/GIABA a invité la presse régionale à se joindre à son institution. A cet effet, il a exprimé le besoin de voir son institution disposer d’une structure régionale des médias capable de s’investir dans ce sens. Car il est indéniable que toute activité suspecte dans la région soit déclarée. Et les médias sont aux   yeux de Dr Abdullahi  Shehu, un moyen efficace.  Satisfaits d’avoir été au contact de cette institution de la CEDEAO, les journalistes ont pu s’apercevoir des actes concrets de cette institution et se convaincre désormais que les rencontres des Chefs d’Etat de la région ne sont pas des kermesses d’allocutions mais des rendez-vous où se prennent des décisions sérieuses. 

 Gérard AGOGNON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page