.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite d’une forte délégation de la Fondation GSK à l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) du Bénin: L’ancien ministre français Michèle Barzach et son équipe saluent un modèle de prise en charge efficace et exemplaire


 Le Service de pédiatrie de l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) était à l’honneur le vendredi 09 avril dernier. Et pour cause,  une forte délégation de la Fondation GlaxoSmithKline (GSK) conduite par sa présidente, l’ancienne ministre française de la santé, Dr Michèle Barzach y effectuait une visite dans le cadre du partenariat entre les deux structures pour la prise en charge pédiatrique du VIH/SIDA au Bénin.

 Les performances du département de pédiatrie de l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) continuent de susciter l’admiration au delà des frontières du Bénin. En effet, après la descente de plusieurs partenaires techniques et financiers dont une délégation de parlementaires italiens de la section italienne d’Unicef le 12 janvier dernier pour se féliciter de l’approche novatrice adoptée par le Département de pédiatrie du HIA, c’est au tour de la Fondation GlaxoSmithKline (GSK) de saluer les efforts déployés par les responsables de ce centre de référence dans le traitement et la prise en charge des enfants exposés ou infectés au VIH/SIDA.

Dans ses propos, le Prof. Colonel Rafiou Lawani, représentant à l’occasion le Directeur du Service de santé des Armées (Dssa), s’est réjoui de cette visite de la délégation de la Fondation GSK qui témoigne du partenariat stratégique qui unit la Dssa à cette institution créée en 1998 dans l’objectif d’améliorer l’accès et la qualité des soins en particulier des enfants et des femmes dans le domaine des maladies infectieuses en Afrique subsaharienne. En outre, le Colonel Lawani a assuré la délégation de la Fondation GSK de la disponibilité des autorités du service de santé militaire et du gouvernement à accompagner ce partenariat fructueux avant de formuler le souhait de voir les résultats démultipliés dans la perspective de l’atteinte effective des objectifs définis par les deux entités. Pour sa part, la présidente de la Fondation GSK, l’ancienne ministre de la santé de France, Dr Michèle Barzach, expliquant que cette descente dans les locaux du département de pédiatrie de l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) vise à  » se rendre compte du travail qui est fait « , s’est félicitée du développement d’un  » programme efficace et exemplaire  » au sein de ce centre de référence.

En effet, pour le Dr Barzach, l’Unité de Prise en charge des enfants exposés ou infectés au VIH/SIDA (Upeiv) de l’HIA s’illustre par son approche novatrice basée sur une prise en charge sanitaire, psychologique, sociale et communautaire, assurée par l’Ong Optima, qui a contribué à atteindre des résultats unanimement salués par les acteurs de la santé; toute chose qui fait de l’Hôpital d’instruction des Armées le centre d’excellence en matière de prise en charge des personnes et particulièrement des enfants exposés ou infectés au VIH au Bénin.

Par ailleurs, estime l’ancienne ministre français de la santé, la mise en œuvre du programme de Prévention de la Transmission Mère-Enfant (Ptme) à l’Upeiv de l’HIA est salutaire d’autant plus que, selon elle,  » Il ne devrait plus y avoir d’enfant qui naisse infecté au VIH « .

Pour sa part, le Chef du Service de pédiatrie de l’Hôpital d’Instruction des Armées, Lieutenant Colonel Alain Azondékon, rappelant que l’implication du Service de Santé des Armées dans la lutte contre le sida remonte à 1986 avec la découverte du premier cas d’infection au VIH/SIDA, a expliqué que le partenariat liant son service à la Fondation GSK a démarré par la signature d’une convention en août 2005 pour la mise en œuvre du projet d’éducation thérapeutique dans le cadre de l’appui aux activités de l’Unité de Prise en charge de l’Enfant Exposé ou Infecté au VIH/SIDA (UPEIV) du Service de Pédiatrie des Armées (SPA) de Cotonou . Depuis lors, le soutien constant de cette fondation à vocation humanitaire, dira t-il, a contribué à favoriser la recherche de l’excellence dans la prise en charge des patients comme l’attestent avec éloquence les performances réalisées.

Ainsi, se félicitant de la disponibilité de la Fondation GSK à soutenir davantage les efforts déployés à l’HIA, le Lieutenant Colonel Alain Azondékon a pris l’engagement, avec ses collaborateurs, de poursuivre sur la même lancée avec le soutien des autorités militaires en vue de contribuer à une meilleure prise en charge des enfants infectés au Bénin.

Notons que la délégation conduite par l’ancienne ministre française de la santé, Dr Michèle Barzach, est repartie avec la conviction de contribuer véritablement, grâce aux performances de l’Hôpital d’Instruction des Armées et plus particulièrement de son département pédiatrique à l’amélioration de la prise en charge sanitaire des populations béninoises et plus spécifiquement de l’enfant dans le contexte du VIH.

 Jean-Claude DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *