.
.

Le triomphe de la vérité

.

Séance de vérité entre acteurs politiques et société civile: Un groupe de travail pour décider du sort de la Lepi


Séance de vérité entre acteurs politiques et société civile Un groupe de travail pour décider du sort de la Lepi Médard gandonou Au Palais de la Marina hier, le Président de la République Boni Yayi a reçu les représentations de toute la classe politique sans exclusion ainsi que les acteurs de la société civile pour une évaluation de la réalisation de la Liste électorale permanente informatisée (Lepi). Le dialogue tant souhaité par l’opposition pour conduire au consensus sur la Lepi a donc finalement eu lieu. L’Union fait la Nation a répondu à cet appel avec une forte délégation conduite par le Président Bruno Amoussou, le Coordonnateur Général Idji Kolawolé, l’Honorable Eric Houndété et autres. L’Alliance politique G13 s’est faite représentée également par une forte délégation. La société civile était au rendez-vous avec ses associations d’Ong telles que Fors Lepi conduit par urbain Amègbédji. Mais à cette séance présidée par le Chef de l’Etat lui-même, l’on pouvait observer la présence active du Superviseur Général de la Commission Politique de Supervision (Cps Lepi) Epiphane Quenum ainsi que les membres de la structure technique Mirena. Aux termes de rudes échanges sur les positions très nuancées des différentes parties, il est retenu l’installation d’un groupe de travail qui évaluera véritablement le processus de réalisation de la Lepi en cours pour faire des propositions sur les options à faire. Si cette proposition émane de l’Alliance Union fait la Nation, il faut avouer que le souhait de voir interrompre toute la procédure n’a pas eu l’assentiment de toute la classe politique. Si le G13 porté par l’Honorable Arifari Bako convient sur l’opportunité d’un groupe de travail, il est convaincu de la nécessité de poursuivre la procédure en cours quitte à voir les résolutions du Groupe de travail. Ce groupe de travail devra déposer son rapport de travail au plus tard le 15 mars prochain. Mais en attendant, il est retenu un compte rendu régulier de la Cps/Lepi à la classe politique pour une harmonisation du niveau d’information sur les actions de l’organe.

 Médard gandonou

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *