.
.

Le triomphe de la vérité

.

Départ des ministres Lawani et Kogui N’Douro: Le régime Yayi au bord de la cassure


Le Présient Boni YayiA l’annonce du nouveau remaniement ministériel, les jours du ministre d’Etat, chargé de la Défense Nationale, Issifou Kogui N’Douro et son collègue de l’Economie et des Finances Soulé Mana Lawani se réduisent inexorablement au sein du gouvernement de Changement. En effet, selon des informations de plus en plus persistantes, le Chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi envisage de se séparer dans les prochaines semaines de ses deux fidèles à la faveur d’un réaménagement technique qui pointe déjà son nez. Cette situation qui rappelle étrangement le surprenant limogeage de l’ancien ministre de la santé, le Dr Késsilé Tchalla, alimente bien des échanges entre observateurs de la scène politique nationale. Ces derniers en effet restent sceptiques devant cette méthode du premier magistrat béninois qui consiste à évincer les proches les plus fidèles de son équipe sans des raisons valables. Car pour eux, cette stratégie qui fait du Chef de l’Etat le seul pilier du régime, a démontré ses limites avec le départ du Dr Késsilé Tchalla qui a fait le lit à la frustration au sein des populations de sa région natale et fait basculer cette dernière dans le camp opposé. A titre comparatif, ces derniers pensent que la solidité dont a fait preuve le régime de Mathieu Kérékou durant plusieurs années, tire sa source de l’inamovibilité de certains proches du régime tels que Pierre Osho qui ont su œuvrer pour la pérennité du régime. Par ailleurs, les deux personnalités menacées de limogeage dans les prochaines semaines sont-elles parmi les plus en vue du régime à travers leurs actions qui témoignent de leur forte adhésion aux idéaux du Changement. Ainsi, le ministre d’Etat chargé de la Défense nationale représente aux yeux de nombre d’observateurs l’homme des dossiers les plus périlleux et des négociations les plus ardues avec les partis de l’opposition. En témoigne ses nombreux déplacements nocturnes vers le Président Mathieu Kérékou ou Rosine Vieyra Soglo lors de son séjour pour raison de santé en Afrique du Sud en vue du dénouement de certaines crises.
Quant au ministre Soulé Mana Lawani, l’unanimité se fait autour de ses actions à la tête de son département ministériel. Dès lors, certains analystes considèrent le probable évincement de ces fidèles de Boni Yayi comme une erreur stratégique qui ne servira que les intérêts de l’opposition dont le nombre de recrues ne cesse d’augmenter à l’instar du député Sabi Tokou Daré qui a rejoint les rangs du G13 au détriment de sa famille originelle.
Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page