.
.

Le triomphe de la vérité

.

Accumulation des astreintes dans l’Affaire Padme: Déjà 126 millions gaspillés par l’Etat


René Azocli; Ex DG PADME limogé A la suite de l’ordonnance n°051/08 Réf du 02 décembre 2008 rendu par le Tribunal de première instance de Cotonou dans l’Affaire Etat et Padme, l’Etat béninois est sous astreintes comminatoires de plusieurs millions le jour. Le temps passe et les dettes s’accumulent au passif de la caisse publique. 
Déjà environ 126 000 000 de Fcfa que le contribuable béninois sortira sans raison valable pour cautionner l’entêtement de son Etat dans l’Affaire Padme qui oppose le Directeur Général du Padme René Azocli et le Président du Bureau Directeur Raymond Fafoumi à l’Etat béninois. Et la journée d’aujourd’hui ajoutera son lot de millions. Ainsi sera-t-il aussi longtemps que l’Etat béninois résistera à la décision du Tribunal l’enjoignant de rétablir Messieurs René Azocli et Raymond Fafoumi dans leur fonction respective.
En effet, l’appel contre la décision dont se prévaut l’Etat pour se soustraire de l’injonction de rétablir les bénéficiaires n’est que pur leurre. En pratique chaque jour qui succède à l’ordonnance du tribunal grève ses pénalités évaluées à 3 millions Fcfa car l’appel n’est point suspensif de l’ordonnance de référé rendu le 2 décembre 2008. Autrement la décision d’interjeter appel devant la Cour d’Appel pour  annuler l’ordonnance n’empêche pas les effets de l’ordonnance de courir. Il s’en dégage qu’un Etat soucieux d’une bonne gestion des deniers doit savoir s’arrêter face à des décisions de justice pour éviter de faire saigner à blanc le contribuable. La formule simple, si l’Etat ne s’est pas engagé dans une lutte personnelle avec les bénéficiaires de la décision,  serait une soumission temporaire de l’Etat face à la décision de la justice afin de faire suivre la procédure judiciaire sans pour autant se pénaliser. Mais l’Etat résiste et les pénalités s’accumulent…

Les Huissiers déjà aux trousses de l’Etat
L’huissier de justice des sieurs René Azocli  et Raymond Fafoumi, Monsieur Maxime René Assogba est déjà à l’œuvre pour l’exécution effective de la décision du tribunal. A travers l’acte d’huissier de signification d’ordonnance avec commandement de s’y conformer, l’Huissier Assogba a déjà notifié la décision aux  institutions bancaires telles que la Boa-Bénin, la continental Bank Bénin, la Banque Internationale du Bénin, la Financial Bank Bénin.
Les bases sont posées pour faire payer à l’Etat le fruit de son entêtement.
Médard GANDONOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *