.
.

Le triomphe de la vérité

.

Joël Aïvo annonce le Prd dans l’opposition à Yayi


aivo-joelInvité hier sur la chaîne de télévision  privée Golf-Tv, Joèl Aïvo, l’actuel directeur de Cabinet de Maître Adrien Houngbédji, porte-parole des forces politiques G4, G13 et Force Clé au séminaire qui s’est déroulé le week-end écoulé à Bohicon a fait le point des résolutions prises par ces partis alliés lors de ces assises.

Sous le thème central des débats intitulé « Conclusions des rencontres d’Abomey et de Bohicon », l’homme a fait d’énormes révélations et inscrit enfin le Parti du Renouveau démocratique  (Prd) dans l’opposition et prévoit déjà une formalisation de cette nouvelle position de son parti dans les tous prochains jours.
Selon les propos de Joèl Aïvo sur les plateaux de Golf Télévision, cette rencontre historique des forces politiques sur la terre des Houégbadjavi est un signal fort lancé à tous les démocrates béninois pour sauver la démocratie en danger. « C’est un avion que nous avons lancé et pour cela, il fallait définir le plan de vol. C’est ce que nous avons fait à ce grand tournent historique de notre pays », a-t-il laissé entendre.
Pourquoi la rencontre de Bohicon ?
Sur cette question, Joèl Aïvo, avec toute  la verve qu’on lui connaît a d’abord peint  de noir, le tableau politique et social actuels du pays. Et pour mieux étoffer sa démonstration, l’homme n’a pas tari d’arguments et de qualificatifs pour apprécier les diverses actions du Chef de l’Etat. Pour Joèl Aïvo, la nation est de plus en plus divisée et il fallait que les forces politiques qui entre temps se sont combattues idéologiquement se retrouvent pour tracer le chemin de l’avenir. Et pour vraiment s’entendre, selon les explications du porte-parole, les uns et les autres se sont pardonnés et ce de façon assez franche pour faire véritablement  face à l’avenir. « C’est pour cela d’ailleurs que le thème choisi à ce séminaire historique est intitulé l’union fait la nation », a-t-il justifié. En plus de ces observations, selon les propos de Joèl Aïvo, le pays est malade sur tous les plans notamment en ce qui concerne la liberté de presse pour laquelle le Bénin a beaucoup régressé ces deux dernières années, la démocratie mise en danger surtout par les agissements attentatoires aux droits de l’homme, les obstructions à la loi, la non installation des conseillers communaux malgré la précision de la loi à ce sujet. Au plan de la santé, le porteur de la parole des séminaristes a fait remarquer que les Béninois sont très mal soignés et illustre sa déclaration par l’état « peu reluisant » dans lequel se trouve le Cnhu et « l’odeur nauséabonde » dans laquelle végète la morgue de cet hôpital réputé être le plus grand du pays. Pour Joèl Aïvo, les banques de sang sont vides et des Béninois meurent inutilement. Au niveau des mesures sociales liées à l’enseignement, le Dc de Maître Houngbédji   a fait remarquer que la gratuité décrétée au niveau de l’enseignement supérieur est « une mauvaise  réponse à un réel problème des étudiants qui préfèrent payer leurs inscriptions contre un enseignement de qualité ». Pour lui, la corruption prend de l’ascendance sous le changement et les tares du budget remanié en dit long. Et c’est donc toutes ces raisons qui sous-tendent cette grande mobilisation de toutes les forces politiques pour conquérir le pouvoir et arrêter l’hémorragie.

Les résolutions du séminaire
Pour le porte-parole des rencontres de Bohicon et d’Abomey, les forces politiques ont désormais pris la résolution pour écouter les Béninois qui réclament leur union pour la conquête du pouvoir pour arrêter les déviances qui se constatent. Selon les propos de Joèl Aïvo, « le changement actuel est une réponse erronée servie aux problèmes des Béninois et nous voulons conquérir le pouvoir pour changer les choses » Pour lui, on ne  peut plus rien attendre de l’actuel gouvernement  quant à la révision au mieux de ses actions qui mettent dangereusement à mal la démocratie. Pour le porte-parole, cela est d’autant plus vrai lorsqu’on note qu’en moins de 3 ans, le Chef de l’Etat a formé 8 gouvernements et changer à des départements ministériels stratégiques comme la justice, 4 ministres, idem pour l’éducation. Ceci constitue pour lui, une pagaille qui ne pourra aucunement servir aux populations. Plusieurs autres sujets ont été abordés à ce débat télévisé par Joèl Aïvo notamment au dialogue politique annoncé par le Chef de l’Etat et le décret d’application du statut de l’opposition. Ce fut l’occasion saisie par l’homme pour déclarer publiquement que le Prd est désormais encré dans l’opposition et il engagera très bientôt des discussions avec ses partenaires politiques pour formaliser sa position.
Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *