.
.

Le triomphe de la vérité

.

Distinction de Virgile Houessou au plan international: Le Bénin remporte les Prix d’excellence Ujao et RFI-RSF-OIF 2008


virgile Houessou, Lauréat Prix Ujao et Rsf-RfiLes 16 et 19 octobre 2008 resteront gravés dans les mémoires comme des jours de grande fierté pour le Bénin. Et pour cause, le journaliste du quotidien l’Evénement Précis Virgil A. P. Houéssou, a permis à cette occasion au pays de décrocher successivement les prix d’excellence des journalistes de l’Afrique de l’Ouest (Ujao) et des Droits de l’Homme RFI-RSF-OIF.

Les jours passent mais ne se ressemblent pas pour la presse béninoise. Après le déclassement du Bénin dans le classement annuel de Reporters Sans frontières de la première place des pays africains à la 7ème en 2007 puis à la 9ème en 2008, il peut se féliciter de l’exploit que vient de réaliser l’un de ses plus brillants journalistes, Virgil A. P. Houéssou. En effet, le journaliste de l’Evénement Précis est le lauréat 2008 de deux prix internationaux majeurs en l’occurrence le Prix RFI-RSF-OIF organisé conjointement par la première radio française d’actualité en continu, Radio France Internationale (Rfi), l’organisation de défense de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières (Rsf) et l’organisation internationale de la Francophonie (Oif)) et celui de l’excellence 2008 de l’Union des Journalistes de l’Afrique de l’Ouest (Ujao). Ces distinctions qui interviennent en pleine érosion de l’image naguère enviée de la presse béninoise sur la scène internationale, ont donné lieu les 16 octobre à Banjul en Gambie et le dimanche 19 Octobre 2008 à la résidence du gouverneur du Canada à Quebec à la remise des prix à ce digne ambassadeur du Bénin.
Ainsi, au cours d’une soirée de gala organisée le 16 octobre dans la capitale gambienne à l’hôtel Kaïraba en présence de nombreuses autorités locales, Virgil Houéssou a reçu le premier prix dans la catégorie Presse Ecrite devant le journaliste burkinabé Ramata Soré du quotidien « l’Evénement ». il a été primé pour un dossier consacré à l’éducation dans le secteur public au Bénin où Virgil Houéssou constate que les enseignants ont une grande part de responsabilité dans les maux qui minent le secteur éducatif. Il s’est ensuite envolé pour la capitale du Canada, Montréal pour recevoir au soir du 19 octobre des mains du Gouverneur général du Canada, Mme Mickaëlle Jean son prix de lauréat 2008 de la catégorie presse écrite du prestigieux Prix RFI-RSF-OIF. Pour ce second prix, il a été récompensé pour son article « Des bébés prisonniers à l’hôpital » qui traite du phénomène de la séquestration de bébés de zéro à deux mois dans les hôpitaux de référence du Bénin, faute de paiement des frais de césarienne par les parents.

Deux prix prestigieux pour le Bénin
En devenant le premier journaliste à s’offrir simultanément ces deux prestigieux prix, le journaliste de l’Evénement a réussi l’exploit de redorer aux yeux du monde l’image d’une presse béninoise en pleine léthargie. En effet, ces différents prix et notamment le prix RFI-RSF-OIF figurent en bonne place sur la liste des prix les plus convoités dans le monde pour la visibilité qu’elle offre à ses lauréats et à leur pays. C’est d’ailleurs ce qui explique l’implication personnelle de son Excellence la très Honorable Gouverneure Générale du Canada pour honorer les lauréats de l’édition 2008 et à travers leur personne, les différents pays dont ils sont originaires.
Prix initié depuis quelques années pour découvrir et encourager des talents journalistiques dans les quarante et un (41) pays membres de l’OIF et les promouvoir sur le plan international, le Prix RFI-RSF-OIF est l’un des meilleurs canaux de reconnaissance de la qualité des médias du monde. Aussi, le couronnement de Virgil Houéssou apparaît-il comme un exploit à saluer qui mérite d’être salué. Et c’est à juste titre que la première femme noire à devenir gouverneure générale du Canada, représentante de la Reine d’Angleterre au Canada et exerçant les fonctions de Chef d’Etat du Canada, s’est réjouie de la consécration du journaliste béninois. A cet effet, elle a noté dans son discours à l’occasion de la remise du prix devant un parterre de personnalités dont l’ancien président de la République du Sénégal, Abdou Diouf, que « tout dans leur façon de travailler force l’admiration » avant de saluer « la vigilance et l’audace qu’il leur faut pour défier la peur, témoigner, dénoncer à visage découvert et à haute voix des situations inacceptables. La ferveur avec laquelle ils informent….la conviction qu’ils ont que leurs efforts parviendront à éveiller les consciences et à transformer la société ». Quant au prix d’excellence de la presse ouest-africaine, elle s’inscrit dans le cadre du Projet de renforcement des capacités (Prc) soutenu par la Fondation pour le Renforcement des capacités en Afrique.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



3 thoughts on “Distinction de Virgile Houessou au plan international: Le Bénin remporte les Prix d’excellence Ujao et RFI-RSF-OIF 2008

  1. Christophe ADJASSOHO, Vienne - Autriche

    Je viens seulement d´apprendre la bonne nouvelle sur LC2 TV online et voudrais dire mes chaleureuses félicitations à mon cher ami et compagnon de route Virgil Houessou pour les brillantes distinctions qu´il vient de recevoir. Pour moi, cela n´est guère une surprise. Connaissant sa passion et son engagement pour le journalisme voire son sens de perfectionnisme, ce n´est rien d´autre que pur mérite.
    Merci, cher ami pour l´honneur que tu viens de faire à notre cher beau Pays mais encore très peu connu à l´étranger, le Bénin.
    Courage, tu as tout mon soutien.

    Ton frère et ami Christophe Adjassoho depuis Vienne en Autriche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *