.
.

Le triomphe de la vérité

.

Insécurité à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac): Trois étudiants poignardés


Le mercredi 1er octobre 2008 restera gravé à jamais dans l’histoire de l’Union Nationale des Etudiants du Bénin (Uneb).Et pour cause, trois étudiants ont été poignardés lors des états généraux pour ramener le calme au sein de l’institution. L’incident a lieu dans la salle B13, siège de l’Uneb.

Les enjeux politiques à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), ont été hier à la base d’un incident au sein de l’Union Nationale des Etudiants du Bénin (Uneb). Trois étudiants ont été poignardés. Il s’agit du premier vice président du bureau entrant Akim Idrissou Babatoundé, l’ex secrétaire général du directoire et un étudiant. L’incident a eu lieu lors de la séance sur les états généraux de l’Uneb. L’auteur de cet acte est un étudiant qui s’opposait à l’installation du nouveau bureau élu légalement selon les textes du règlement intérieur de l’institution. A en croire le témoignage de Star Houndoté, président de la Commission Electorale Nationale de l’Union (Cenu), « €¦C’est lors de la plénière qu’un étudiant est monté dans la salle avec 4 bouteilles et a poignardé les trois étudiants s’informant dès son entrée sur le siège du Président ». A la suite des incidents, les blessés ont été hospitalisés au centre médical Albert Schweitzer de Togoudo à Abomey-Calavi où ils suivent des soins adéquats.
Pour Star Houndoté, « c’est suite au refus du bureau sortant à organiser les élections pour le renouvellement de son mandat le 6 octobre prochain, que les malentendus ont pris place dans l’institution ». Il précise par ailleurs qu’« il y a eu des casses lors des premières élections du 11 juillet dernier où nous avons été obligés d’annuler ces élections. Le président sortant n’étant toujours pas près pour céder son fauteuil à un autre. Donc on n’avait pas le fonds nécessaire pour la reprise des élections. C’est ainsi que après concertation des membres du Cenu, il a été décidé que ces élections soient reprises ceci dans l’objectif de ne pas feindre aux textes du règlement intérieur. Ainsi le 11 septembre, les élections ont porté à la tête de l’institution la liste « Unité ». Après deux semaines, le bureau sortant a refusé de céder son fauteuil et c’est le samedi 27 que seulement trois membres du bureau ont accepté de passer service conformément au règlement intérieur. Ainsi dans l’intention de finir avec les irrégularités qui règnent au sein de l’institution, une séance a été convoquée ».
Selon des sources concordantes, les autorités compétentes tant au niveau du centre régional des Å“uvres universitaires (Crou) que de la hiérarchie sont déjà à pieds d’Å“uvre pour régulariser la situation et situer les responsabilités.
Emmanuel Gbéto ( stag)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *