.
.

Le triomphe de la vérité

.

Impacts de la crise politique sur l’Economie nationale:Les vérités des bailleurs de fonds à Boni Yayi


En fin de visite au Bénin, la vice présidente de la Banque mondiale pour la Région Afrique, Mme Obiageli Katryn EZEKWESILI a animé une conférence de presse samedi dernier au bureau de la banque à cotonou, conférence au cours de laquelle elle a insisté sur les impacts que pourrait avoir sur l’économie la crise politique qui perdure dans notre pays. Ces observations font suite à la visite de terrain qu’elle a effectuée pour mesurer les résultats obtenus par les différents investissements de la Banque mondiale au Bénin.
« Il y a des progrès qui sont faits au Bénin dans plusieurs domaines notamment celui des infrastructures, les résultats sont là ; il y a la discipline budgétaire, ce qui fait que le Bénin est en avance sur certains pays que j’ai eu à visiter. Mais il y a encore des défis à relever. Ce qu’on doit combattre c’est la pauvreté. Ce n’est pas bon de perdre les acquis qui existent déjà. Car si l’économie est paralysée, c’est triste ; beaucoup de Béninois vont tomber dans la pauvreté ». Ce sont les mots les plus forts que Mme Obiageli Mme Obiageli Katryn EZEKWESILI, la vice présidente de la Banque mondiale pour la région Afrique a utilisés pour apprécier la gestion du Bénin; c’était au cours d’une conférence de presse tenue le samedi 13 septembre au bureau de la banque à cotonou. Selon la vice-présidente, pour palier ces problèmes cités il faut que les leaders politiques s’entendent. C’est pourquoi Mme Obiageli Katryn EZEKWESILI dit avoir saisi l’opportunité de ses rencontres avec  les autorités béninoises dont notamment le Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi pour lui dire de vive voix la nécessité de régler les problèmes politiques existant pour une bonne croissance de l’économie. Car, soutient-elle, une bonne gouvernance nécessite une harmonie entre la gestion politique et la gestion économique. La politique est indispensable dans le développement de l’économie car ce sont deux facteurs indissociables. En tout cas, la crise politique qui perdure aujourd’hui au Bénin risque d’agir sur l’économie si rien n’est fait au plus pressé. Or sans une bonne gouvernance politique, il ne peut pas y avoir une croissance de l’économie pour sortir le pays de la pauvreté. La gestion économique d’un pays ne dépend pas seulement des appuis, mais aussi de la politique qui y règne. En faisant ses observations, Mme Obiageli Katryn EZEKWESILI, vice présidente de la Banque mondiale pour la région Afrique s’est dit enthousiasmée par l’état des performances du Bénin, ce qui motive son institution à soutenir toutes les initiatives tendant à combattre la pauvreté. En outre, elle a dit que comme de nombreux pays de la sous-région, le Bénin a reçu un appui de 30.millions de dollars de la Banque mondiale pour lutter contre la vie chère. Elle a également indiqué que son institution aide également le Bénin dans plusieurs domaines notamment sur le plan de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, de l’énergie, des routes et surtout de la lutte contre la pauvreté. Cette visite de la vice-présidente Afrique de la Banque mondiale intervient après son séjour dans plusieurs pays dont notamment la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Togo etc. Elle a effectué sa visite en compagnie de Monsieur Madani M. TALL, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin, du représentant résident de la Banque mondiale au Bénin, monsieur Joseph BAAH-DWOMOH.
Paul’ arielle AGUEDE(stag)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *