.
.

Le triomphe de la vérité

.

Election du Maire Houssou-Guèdè sans la Rb: La réconciliation Soglo €“Yayi compromise


(Abomey Calavi ravive la tension Soglo-Yayi)
On croyait enterrer la hache de guerre entre les Soglo et le pouvoir du Dr Boni Yayi. Certains indices concourent même à croire à une entrée prochaine de la renaissance du Bénin dans le gouvernement. Et les plus optimistes ont même déjà annoncé l’ge d’or des relations Soglo-Yayi€¦Erreur ! Abomey Calavi vient de porter un démenti formel à toutes ces supputations. Le nouveau Maire de cette ville Houssou-Guèdè, l’ex manitou des renseignements sous le régime de Kérékou, vient d’être élu dans l’exclusion de la Renaissance du Bénin et avec le soutien total des Forces Cauris pour un Bénin Emergent. Pour une seconde fois, alors que la Rb est en posture favorable pour prendre légitimement la mairie de cette ville stratégique, le contrôle vient de lui échapper. Le fait n’aurait jamais été possible sans la complicité active du pouvoir à travers la Fcbe qui a déployé les grands moyens pour faire aboutir un plan qui pouvait se résumer en « Tout sauf la Rb ». Et aux termes, c’est un conseiller minoritaire qui tire son épingle du jeu siégeant à la tête de l’Hôtel de ville d’Abomey Calavi malgré les 16 conseillers de la Rb et les 15 de la Fcbe.
Depuis l’élection du Maire Houssou-Guèdè, la Rb s’est entièrement rendue compte que son rapprochement avec le pouvoir Yayi n’était qu’un jeu de farce. Désormais donc, dans l’axe Soglo-Yayi le ton de la collaboration est donné et entendu : « Il n’y a pas de fleurs amicales mais des coups bas amicaux». La Rb prendra encore beaucoup de temps pour digérer ce coup de poignard du pouvoir Yayi qui vient de briser le rêve possible de plusieurs années des Soglo déjà corrompu une fois par l’histoire politique sous le régime du général Kérékou. Et le ton depuis le lundi dans le rang des Houézèhouè est amer à l’endroit du pouvoir en place. L’on doit s’attendre à la réaction face à l’action de la Fcbe. Doit-on s’attendre dans les prochains jours à la renonciation de collaboration de la Rb avec le pouvoir soutendant une éventuelle entrée dans l prochain gouvernement ? Aucune hypothèse n’est à exclure au regard du degré d’amertume notée dans le rang des leaders de la Renaissance du Bénin à la suite de cette élection du maire d’Abomey Calavi qualifiée par les militants de Houézèhoué comme « un hold up parfait ».

De nouveaux amis€¦ adieu les ex !
L’axe Soglo-Yayi en difficulté, le Président de la République Boni Yayi peut-il se contenter de la nouvelle situation d’apaisement de tension avec les leaders Bruno Amoussou et Séfou Fagbohoun ? Le scénario actuel laisse entrevoir mille hypothèses les unes aussi incertaines que les autres. Mais celle qui est la plus exacte dans les cas différents de figure, est l’impossibilité pour le leader du Psd de collaborer sur la durée avec son tombeur des élections de 2008, envers qui les plaies tarderont à se cicatriser.
Médard GANDONOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *