.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conseil communal d’Abomey-Calavi: Le Colonel Houssou Guèdè élu dans la confusion


(Les imùpressions du nouveau Maire et de l’honorable Geoges Bada de la Rb)
Attendue depuis plusieurs semaines, l’élection du premier magistrat de la commune d’Abomey-Calavi a tenu toutes ses promesses. De contestations en confusion, aucune étape n’a fait défaut pour aboutir à la désignation du colonel Patrice Houssou Guèdè.

Des honorables Epiphane Quenum, Georges Bada, Malèhossou de la Renaissance du Bénin (Rb) en passant par André Dassoundo et Benoît Dègla des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe), l’artillerie lourde a été déployée le lundi dernier par les deux forces politiques en présence pour s’assurer la gestion de la mairie d’Abomey-Calavi pendant les cinq prochaines années. Ainsi, débutée aux environs de douze heures, la cérémonie d’installation effective du nouveau conseil municipal a été marquée par l’impressionnant déploiement de forces de l’ordre sur tout le périmètre de la mairie et de ses alentours pour décourager toutes les velléités de blocage de cette cérémonie qui ont caractérisé les précédentes tentatives d’installation. Dès l’entame de la cérémonie présidée par le préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral, Véronique Brun Hacheme, les seize (16) conseillers élus de la Rb et leurs alliés opposent leur veto à la poursuite des opérations de vote du maire et de ses adjoints au motif de la non officialisation de l’attribution des quatre (04) sièges de Godomey à la Fcbe d’autant plus que les élus privés de leurs sièges par la haute instance judiciaire n’ont pas encore reçu une notification officielle de cette décision. Pour les représentants du parti de Rosine Soglo, le non respect de cette étape vicie la procédure d’installation. Dès lors, le report sine die de la cérémonie paraissait la seule alternative pour le représentant du gouvernement. Pour les représentants des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) cependant, cet argument manque de pertinence et ne peut être invoqué pour ajourner la nouvelle séance. Dès lors, usant de différents arguments, le préfet Brun Hachemé tente vainement de concilier les vues des deux camps qui restent figés sur leurs positions initiales. Cette situation de blocage emmène le préfet à ajourner la cérémonie pendant quelques heures surtout après la montée de la tension dans la salle qui a aboutit a de véritables invectives entre partisans et opposants à l’installation.
Après ces échauffourées, le représentant du gouvernement décide de passer outre la participation des élus RB pour organiser l’élection avec les seize élus Fcbe, celui du G13, de l’Alliance Mifon, de l’Alliance Réveil ainsi qu’un élu RB. Ainsi, malgré les protestations des conseillers opposés à la tenue des élections, Brun Hacheme organise les élections qui aboutissent contre toute attente à l’élection à l’unanimité des 21 conseillers votants du colonel Patrice Houssou Guèdè comme le successeur de Liamidi Houénou de Dravo.
Au terme de cette échéance, le parti de Rosine Soglo malgré les pronostics favorables aux lendemains des élections communales et locales du 20 avril et 1er mai derniers, renoue avec les démons de 2003 qui lui avait empêcher de prendre la tête de la mairie de cette commune réputée stratégique après Cotonou et remet à jour la vive tension qui a couvé pendant plusieurs mois entre le Chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi et le président maire, Nicéphore Dieudonné Soglo.
Jean-Claude D. DOSSA

Composition du conseil communal d’Abomey-Calavi
Maire : Patrice Guèdè Houssou
1er adjoint au maire : Placide Azandé
2ème adjoint au maire : Bernard Loupédan

Chefs des différents arrondissements
Abomey-Calavi : Gérard Kouassi
Godomey : Germain Cadja Dodo
Ouèdo : Appolinaire Hounguè
Hêvié : Aimé Robert Hounguè
Akassato : Noël Toffo
Glo Djigbé : Mathieu Djidonou
Kpanrou : Dr Yessoufou Daouda
Toungan : Bernard Dossou
Vizin : Antoine Hounga

Impressions
Patrice Houssou Guèdè, nouveau maire d’Abomey-Calavi
Nos amis d’en face étaient arrivés sachant qu’ils étaient en minorité pour boycotter la séance. Mais grce à la vigilance du préfet, tout s’est bien passé. Je remercie tous les collègues qui ont porté leurs voix sur ma modeste personne surtout les collègues du parti Fcbe. Je tiens à le souligner parce que c’est très important. Nous avons seulement deux conseillers et si j’ai été élu, c’est grce aux seize conseils Fcbe, G13, de l’Alliance Réveil et c’est grce également à un conseiller RB. Donc, c’est pour vous dire que tout le monde a participé à ce vote. Les mauvais perdants, on ne va pas leur en vouloir. Ça arrive toujours. Ce que je pense, c’est que les élections sont terminées. Nous devons oublier les élections et penser au développement de notre commune. Parce que nul n’ignore que les cinq ans que nous allons passer, c’est vrai que ce n’est pas la première fois qu’il y a eu la décentralisation chez nous. Je dirais que les premiers ont servi de cobaye mais ça va nous servi d’expérience parce que si on parle des communes, tout le monde reconnaît qu’en cinq ans, nous n’avons rien foutu dans notre commune et c’est ce défi là que l’équipe nouvelle veut relever. Je remercie particulièrement le chef de l’Etat, qui par sa sagacité, a su déjouer les plans de certains ennemis qui voulaient mettre à feu et à sang notre commune. Mais dites vous bien que tout se passera dans la paix et dans la concorde.

Honorable Georges Bada, membre de la RB
Le déroulement de ces élections du conseil communal pour ma part est illégal. Il se passe dans une violation réelle des règles mêmes les plus élémentaires d’une démocratie. Pourquoi ? il y a eu une décision de la cour suprême d’invalidation de quatre (04) sièges. Mais à ce jour, les intéressés n’ont pas reçu cette décision si carrée qui invalide. Ils n’ont reçu qu’un extrait. Croyez-vous que le préfet puisse convoquer par arrêté le conseil communal à se mettre en place? Il ne peut pas avoir installation du conseil communal pour la simple raison que ces conseillers dont on a invalidé les sièges n’ont pas reçu la décision. Deuxième point, c’est qu’il y a des recours à Akassato, à Glo Djigbé qui n’ont pas été vidés. Ça a été valable le 03 juin pour que l’installation n’ai pas eu lieu et qu’aujourd’hui ça n’est pas valable. Vous mêmes, vous voyez ! il y a une injustice flagrante. Il y a une démocratie qui est totalement en jeu et ça je le dis. Je prend l’opinion nationale et internationale, nous voulons la paix dans notre pays, nous ne voulons pas la guerre. On a refusé à des conseillers qui ont été légalement élus l’accès dans la salle où l’élection se fait aujourd’hui. Je vous dis qu’il y a eu kidnapping. Je vous dis qu’on nous a volé des conseillers. Le conseiller Hounsou Bernard a élu sur la liste Renaissance du Bénin (Rb). Il se retrouve avec le groupe Fcbe et avait été gardé au petit palais. Et si vous avez pris des images, il a été militarisé pour venir ici. Je ne sais pas dans quel nous sommes. Moi, je suis totalement désolé.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Conseil communal d’Abomey-Calavi: Le Colonel Houssou Guèdè élu dans la confusion

  1. YONKPON CARMEN

    DANS CINQ ANS LA POPULATION DE LA COMMUNE D’ABOMEY-CALAVI SE RENDRA COMPTE QUE LE CHOIX PORTE SUR LE COLONEL HOUNSOU-GUEDE PATRICE ETAIT LE MEILLEUR CHOIX. PAR LA GRACE DE DIEU IL VA SURPRENDRE LE MONDE ENTIER. LE DEVELOPPEMENT DE CETTE COMMUNE EST ASSURE. QUE LES DETRACTEURS CESSENT DE LUI METTRE LES BATONS DANS LES ROUES ET L’OBSERVENT CORRECTEMENT. BON COURAGE A TOI COLONEL
    BONNE CHANCE AUX POPULATIONS DE LA CITE DORTOIR.
    VIVE LA COMMUNE D’ABOMEY-CALAVI
    VIVE LE BENIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *