.
.

Le triomphe de la vérité

.

Programme Logo South de VNG International:Les acteurs font le point pour une coopération décentralisation plus renforcée


La salle polyvalente du Palais des Congrès de Cotonou accueille depuis hier, un atelier national d’échange sur la coopération décentralisée dans le cadre du programme Logo South de VNG International au Bénin. C’est le ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du territoire Issa Démonlé Moko qui a donné le top des travaux qui prennent fin ce jour.

« La coopération décentralisée : cas du programme Logo South de VNG International au Bénin ». C’est autour de ce thème qu’une quarantaine de spécialistes de la décentralisation échangent depuis hier à Cotonou. Pendant deux jours, les participants à l’atelier vont partager leurs expériences et résultats du programme Logo South Bénin avec les structures de l’administration centrale de l’Etat béninois chargées de l’appui à la décentralisation. Ce sera aussi l’occasion pour les séminaristes de faire des suggestions pour l’amélioration du programme Logo South Bénin afin de mieux faire connaitre VNG International au Bénin à travers son programme Logo South et mieux faire appréhender les réalités béninoises aux Maires des municipalités néerlandaises partenaires. Pour Neila Akrimi, représentant de VNG-International, le programme Logo South Bénin a pour objectif de renforcer les capacités des communes partenaires au Bénin, de faciliter des échanges avec d’autres acteurs et de capitaliser et disséminer les résultats enregistrés. « L’atelier de Cotonou sera l’occasion pour les communes partenaires béninoises et leurs homologues néerlandaises de partager les expériences et résultats jusque-là enregistrés, d’échanger aussi bien avec structures de l’administration centrale de l’Etat Béninois chargées de l’appui à la décentralisation qu’avec le public plus large en vue de tirer des enseignements utiles pour l’amélioration du programme Logo South Bénin » a laissé entendre Neila Akrimi qui espère que le rendez-vous de Cotonou est l’occasion pour la partie néerlandaise de mieux appréhender les réalités béninoises. Le représentant de M. Amagoin, Directeur National SNV Bénin a indiqué que la collaboration entre la SNV et le VNG International remonte à 2005 suite à la volonté des deux organisations de mettre leurs expertises au service des communes et des organisations de la sous-région. L’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas près le Bénin a fait le point de sa coopération avec le ministère de la décentralisation dans le cadre de la mise en place de la déconcentration au Bénin. « Nous nous sommes efforcés à régler les problèmes spécifiques » a affirmé l’Ambassadeur. Pour le vice-président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB), M. Paul Acakpo, l’Ancb est un partenaire privilégié qui est à la fois bénéficiaire et exécuteur du programme Logo South. « Nous avions participé pleinement aux différents échanges et contribué surtout à la capitalisation et à la dissémination des résultats obtenus jusqu’ici » a indiqué le représentant de l’Association Nationale des Communes du Bénin qui a félicité les communes partenaires pour l’engagement et les efforts consentis durant la mise en Å“uvre des activités.

Un modèle réussi de coopération
Pour le ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du territoire Issa Démonlé Moko, nos communes sont encore jeunes et ont besoin d’être accompagnées. « La VNG International l’a si bien compris avec le démarrage du programme Logo South depuis 2005 » a affirmé le représentant du gouvernement. « C’est un modèle réussi de coopération décentralisée » a fait remarquer le ministre Issa Démonlé Moko. « Eu égard aux résultats satisfaisants enregistrés en si peu de temps, le gouvernement béninois souhaite une extension du programme » a conclu le ministre. Rappelons que le programme Logo South Bénin est focalisé sur le renforcement des capacités des trois communes béninoises d’intervention (Boukoumbé, Dogbo et Kandi) pour leur permettre de jouer un rôle significatif dans le développement local. Lesdits projets se poursuivent et se situent aujourd’hui à différents niveaux d’avancement en fonction et leur complexité, du niveau d’engagement et d’appropriation de chacun des partenaires béninois, mais aussi et surtout les difficultés liées à la communication et au transfert de fonds vers le Bénin.
Gabin Euloge ASSOGBA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *