.
.

Le triomphe de la vérité

.

Géant meeting à Cotonou: Kadhafi sensibilise des milliers de jeunes béninois sur l’Unité africaine


Plus d’une vingtaine de milliers de jeunes, femmes et autres classes sociales étaient le Mercredi 18 juin 2008 au grand rendez-vous du Guide libyen au stade de l’Amitié de Cotonou. C’est en marge du 10ème sommet de la Communauté des Etats sahélo sahariens (Cen-Sad) que le Guide de la révolution libyenne s’est offert ce bain de foule.

Grande mobilisation populaire au stade de l’Amitié de Cotonou. Toutes les couches sociales étaient représentées à la rencontre du Guide libyen notamment les jeunes et les femmes. Plus d’une vingtaine de milliers d’hommes et de femmes venus rêver avec le Guide libyen sur l’Afrique unie et prospère.
Devant un stade en transe, le Guide de la révolution libyenne dans un décapotable imposant aux côtés de son homologue béninois Boni Yayi, fidèle à son trait d’harangueur de foule avait les deux bras levés en signe de salutation à la masse mais aussi d’une victoire virtuelle pour l’Afrique sans frontière, a fait le tour d’honneur. Visiblement, il était impatient de dégainer sa joute oratoire sur la foule conditionnée à recevoir ses discours populistes et révolutionnaires. Pas d’intermèdes, aussitôt assis, le Guide exige et obtient du protocole son intervention sans délai. Dans un discours improvisé comme il en a l’habitude, Muammar Al Kadhafi, s’est adressé dans un discours franc et direct aux masses populaires en faisant une nette distinction entre sa lutte pour l’unité africaine et celle des politiciens qui selon lui, n’ont pas que les intérêts des populations à prendre en compte.
 Dans ce speech, l’occident était à la barre. Les dirigeants africains au pilori. Certains d’entre eux sont taxés de « traîtres » et seront, à en croire le Guide libyen, bientôt dénoncés. Ces derniers qui travailleraient pour la cause de certains dirigeants occidentaux devraient s’aligner à la cause du Guide pour la concrétisation du Gouvernement africain au plus tard le prochain sommet de l’Union africaine. C’est ce délai qui constitue, à se fier à l’ultimatum du Guide libyen lancé lors de son adresse aux masses populaires au stade de Cotonou, la dernière chance que celui-ci propose à ses autres collègues africains qui ne partagent pas la mise sur pied du gouvernement africain.

Appel à la crise de confiance entre les populations et les dirigeants actuels du contient ? C’est en réalité ce à quoi s’est livré le Guide de la Révolution libyenne dans son discours. A défaut donc de voir le ralliement systématique des Chefs d’Etat pour la réalisation de l’unité africaine, Kadhafi entend-il changer d’approches en suscitant la pression des masses populaires pour mieux agir sur les dirigeants ?
Médard Gandonou

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *