.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fin de la troisième mandature de la Cour Constitutionnelle: Série de décorations pour Conceptia Ouinsou


La nation béninoise et même les organisations internationales ont reconnu aux membres désormais anciens Conseillers de la Cour Constitutionnelle, le mérite des grands services rendus. Vendredi dernier dans la soirée, membres du gouvernement, corps diplomatiques accrédités au Bénin, personnalités politico administratives se sont donnés rendez-vous au siège de la plus haute juridiction du Bénin en matière de juge de la constitutionnalité des lois et décisions. Les Conseillers de cette grande institution républicaine en fin de mandat ont reçu les honneurs de tout le peuple béninois à travers des distinctions de valeurs dignes au rang des fonctionnaires d’Etat exemplaires. Conceptia Ouinsou, Pancrace Brathier, Christophe Kougnianzondé, Jacques Mayaba, Idrissou Boukari, Clotilde Mèdégan  Nougbodé et Lucien Sèbo  ont reçu l’onction du peuple pour services rendus à la Nation à travers des distinctions honorifiques et rarement attribuées aux fonctionnaires de l’Etat. Parmi ces fonctionnaires de la Nation en fin de leur mandat à la tête de l’institution de régulation et du fonctionnement du jeu démocratique, les grades leur ont été diversement portés. Trois ont reçu la plus haute distinction que l’on peut attribuer à un fonctionnaire exemplaire. Ainsi, la Présidente Conceptia Ouinsou, Clotilde Nougbodé et Maurice Ahanhanzo Glélè ont été reçus dans l’Ordre de Grande Croix du Bénin. Quant aux autres, Christophe Kougnianzondé, Pancras Brathier, Jacques Mayaba Sèbo Lucien et Ehoumi Pierre (absent le jour), ils ont été élevés au Grand Commandeur de l’Ordre National. Mais avant toutes ces distinctions, c’est d’abord le Roi d’Allada, sa Majesté Kpodégbé qui a particulièrement honoré celle qu’il considère comme sa fille puisque étant d’origine haïtienne, le pays de Toussaint Louverture, historiquement originaire d’Allada. Après une lecture parfaite du parcours de la dame de fer, il  lui invoque  les bénédictions royales et la protection ancestrale pour le reste de sa vie et ceci à tous les Conseillers de la Cour sortante. Ce fut alors le moment venu de reconnaître au nom du royaume d’Allada, les honneurs dignes à sa fille en fin de mission. Au bout d’une longue cérémonie, Conceptia est enfin reçue dans l’ordre de la Dignité de Grande Princesse d’Allada, une distinction qui rebaptise la dame que nous appèlerons à présent « Kpodansou » qui signifie littéralement « La colère de la Panthère n’a pas de limite ». Tous les attributs afférents  à  cette distinction lui ont été concédés. Son emblème, c’est la Panthère. A sa suite, c’est le représentant de la Fédération Internationale pour la Paix Universelle qui pris la parole pour louer également les mérités de cette brave femme qui aura marqué la vie de cette grande institution pendant 10 ans. Après ces propos élogieux, Conceptia a également eu droit  de cette association internationale  à une grande distinction, la médaille du leadership mondial qui fait d’elle désormais, grand ambassadeur de la paix universelle. Tous les Conseillers de la Cour ont eu droit à cette distinction honorifique. Il faut rappeler que le Président de la République haïtienne a tout de même dépêché sur les lieux un émissaire pour rendre hommage à la brave femme aujourd’hui inondée de décorations.
 
Les veux de Conceptia Ouinsou pour une Cour Constitutionnelle exemplaire
Juste après les différentes décorations reçues, très émue, Conceptia Ouinsou a pris au nom de ses autres collègues récipiendaires, la parole pour adresser leur reconnaissance à tout le peuple béninois   pour la marque particulière  de soutien qu’il leur a  témoigné tout au long de leur mandat. C’est l’occasion saisie par l’ancienne présidente de la Cour Constitutionnelle pour remercier le Chef de l’Etat pour les différentes décorations à eux faites. Mais c’est également la tribune saisie par Conceptia Ouinsou pour faire quelques suggestions au Chef de l’Etat afin que l’Etat de droit puisse prospérer. Dans un langage franc et assez sincère, l’Ex Présidente de la Cour Constitutionnelle invite Boni Yayi à se garder de toute dérive quelconque, de toujours promouvoir la paix, l’unité nationale symbolisée par la jarre trouée du Danxomè. Pour elle, ce sont des notions assez chères à tout pays qui se veut démocratique et aspirant à une émergence certaine. Elle invite également la nouvelle Cour à faire preuve d’une institution véritablement indépendante afin de servir rien que le Bénin et avec pour support dans ses prises de décisions, la loi fondamentale. Il faut noter que la Cour sortante a rendu tout au long de son mandat, 2270 décisions au total. Ce fut donc dans une ambiance conviviale et fraternelle que la cérémonie de reconnaissance a pris fin.
Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *