.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise entre le Padme et le gouvernement du Bénin: Les Banques bloquent l’Etat béninois


(Impossibilité d’accès aux comptes de Padme)
Le feuilleton de la crise entre l’Etat béninois et les dirigeants du Padme particulièrement son Directeur Général Azokli René est loin d’avoir connu son terme. A la suite du limogeage par le gouvernement béninois du Directeur Général de ses fonctions à la tête de cette institution de micro finance fortement contestée par l’intéressé, l’Etat béninois se voit déjà confronter aux limites de sa procédure de reprise de la structure financière fondée sur des règles de société privée mais bénéficiant des subventions de l’Etat.

En effet, les banques qui sont domiciliaires des avoirs de Padme opposent selon nos sources d’informations, un refus catégorique de décaissement des avoirs de Padme au profit de l’Etat ou des actuels gestionnaires nommés par l’Etat Béninois. Les raisons évoquées par ces institutions financières, très attachées à l’orthodoxie et au formalisme, résident dans le fait que la création des différents  comptes du Padme a été faite sur la base des statuts et règlements qui reconnaissent un certain mode de nomination à la tête de l’institution. Il n’y a donc que l’ex Directeur Général René Azokli, régulièrement nommé selon les textes et statuts du Padme, qui détienne le sésame des comptes de l’institution.

En fait, le Conseil des ministres du Mercredi 05 mars 2008 a procédé suite à un rapport de l’Inspection Générale des Finances, au limogeage du Directeur Général du Padme René Azokli et de huit de ses collaborateurs. Cela a suscité une levée de bouclier juridique du Directeur Général et de son Avocat Me Luc Martin Hounkanrin qui arguaient que le Padme est une société de droit privé constituée sous la loi 1901 des associations.

Le ministre des micro finances après s’être battue sur le front juridique et médiatique pour justifier le contrôle  du Padme par l’Etat béninois n’aura donc pas accès aux comptes de l’institution. Elle devra, sans doute, opérer un come-back vers les ex gestionnaires pour négocier.
La question de prise en compte des dispositions statutaires évoquée par l’Avocat  conseil du Directeur Général démis revient donc en principal et l’Etat béninois sera contraint de s’y conformer à moins de disposer d’autres moyens d’influence sur les banques.
La crise Padme est donc toujours actuelle et le silence apparent est bruyant de rebondissements, de désillusions pour les uns et de l’espoir pour les autres.
Médard GANDONOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Crise entre le Padme et le gouvernement du Bénin: Les Banques bloquent l’Etat béninois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *