.
.

Le triomphe de la vérité

.

Relatif succès dans l’organisation des élections partielles:La Cena de Todjinou rectifie son image


Les partielles électorales du 1er Mai 2008 dans certains arrondissements et quartiers de villes et villages ont été un succès relatif pour la Commission électorale nationale autonome (Cena) 2008 dont l’image de marque a été entièrement ternie par l’organisation chaotique des élections locales du 20 avril dernier.
Le bilan au soir de la journée du 1er mai pour l’élection partielle des membres des Conseils Communaux ou Municipaux et des membres des Conseils de Village ou de Quartier de ville dans les Communes d’Abomey-Calavi, de Ouidah, de Glazoué et de Dogbo, est relativement satisfaisant. D’une vue globale, les bureaux de vote ont ouverts à l’heure réglementaire contrairement à la première journée où le retard était la règle sur toute l’étendue du territoire national avec des bureaux de vote qui ont démarré les opérations électorales après neuf heures de temps. Pour ces partielles la tendance générale affiche pour une moyenne de la demi-heure de retard pour les bureaux de vote. Quant aux matériels de vote, le constat dans les bureaux de vote visités est sans équivoque. La Cena de Pascal Todjinou s’est investie à mettre à dispositions des structures décentralisées à l’organisation des élections, les moyens nécessaires à la réussite du scrutin. Les critiques essuyées par l’institution et relatives à la légèreté de réalisation des bulletins de vote n’ont plus eu champ propice à une repousse. Les représentants de partis politiques présents dans les bureaux de vote ont confirmé leur satisfaction de la présentation et du respect des couleurs de logo de leur liste.

Rectifier le tir !
Pascal Todjinou et toute sa suite composant la Cena 2008 seraient sortis par la petite porte de l’histoire électorale si l’on s’était contenté du calamiteux déroulement de la première partie des élections locales du 20 avril 2008. La reconvocation partielle du corps électoral pour le scrutin du 1er Mai aura permis à cette structure en charge de l’organisation électorale de corriger le vilain tir du 20 avril et de s’en prévaloir pour camoufler le désastre organisationnel passé.
Médard GANDONOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *